Cardinal Sandri : « Ce qui était un grand rêve est maintenant une réalité»

Ouverture de la première station de radio catholique en Bulgarie avec l’aide de la fondation ACN

2022 est une année marquée par des célébrations pour l’Église catholique en Bulgarie. On a célébré le 20e anniversaire de la visite de Jean-Paul II dans le pays et le 70e anniversaire de l’assassinat par le régime communiste de quatre martyrs bulgares – trois prêtres assomptionnistes et un évêque passioniste. Dans le cadre de ces célébrations, la première station de radio catholique bulgare, instrument important pour l’évangélisation et l’œcuménisme dans le pays, a été inaugurée en présence du cardinal Leandro Sandri, envoyé du Vatican.

L’Église bulgare est une Église martyre. Entre 1946 et 1990, sous le régime dictatorial communiste, tous les prêtres ont été emprisonnés, les biens confisqués, les prêtres étrangers expulsés, les séminaires fermés. « J’ai été ordonné prêtre en 1971, le premier et seul prêtre après 19 ans. Il a fallu encore cinq ans avant que le suivant ne soit ordonné », explique Mgr Christo Proykov, actuel évêque gréco-catholique de Sofia et président de la Conférence épiscopale bulgare, dans une interview accordée à ACN.

Première radio catholique en Bulgarie
Le cardinal Leonardo Sandri et l’évêque Christo Proykov lors de l’inauguration de Radio Ave Maria à Sofia

Peu à peu, l’Église catholique s’est rétablie. Aujourd’hui, il y a 60 prêtres, 100 religieux et religieuses, ainsi que divers mouvements laïcs travaillant dans le pays. « Certains bâtiments ont été restaurés et, avec l’aide de ACN, nous avons réussi à bâtir et à rebâtir de nouvelles églises », explique le chef de l’Église catholique byzantine. « Bien que, grâce aux paroisses et aux catéchistes, il y ait une génération bien instruite dans la foi, les jeunes en général n’ont pas été éduqués dans la foi car leurs parents n’ont rien reçu qu’ils puissent transmettre », rappelle Mgr Proykov.

D’où l’importance de la station de radio qui vient d’être inaugurée à Sofia, le jour de la fête de saint Jean-Paul II, grâce à la contribution des bienfaiteurs de la fondation ACN : « Cela fait des années que les jeunes nous le demandent; ils avaient déjà commencé à produire du matériel chez eux. Enfin, nous avons pu donner naissance à cette merveilleuse initiative qui sera un instrument de prière et d’éducation pour les jeunes et pour les moins jeunes ». Radio Ave Maria a été confiée aux Franciscains, « parce qu’ils viennent de Pologne et ont beaucoup d’expérience », explique l’évêque.

La Bulgarie est un pays à majorité chrétienne, avec 85 % d’orthodoxes et à peine 1 % de catholiques dispersés dans tout le pays, certains à trois kilomètres de la frontière avec la Turquie. Le pays compte également 10 % de musulmans d’origine turque. Pour cette raison, Mgr Proykov souligne, « Ave Maria n’est pas seulement pour les catholiques. Beaucoup de gens sont dans une quête ; il y a une soif de formation spirituelle et religieuse, mais aussi culturelle, avec des programmes de musique et d’histoire. C’est un projet de tous et pour tous. »

À l’occasion de l’anniversaire du voyage apostolique du pontife polonais en 2002, Mgr Leonardo Sandri, préfet du dicastère pour les Églises orientales, s’est rendu à Sofia pour une série d’événements. Le premier acte officiel fut la bénédiction des studios de « Radio Ave Maria », situés dans la maison récemment restaurée d’un ancien délégué apostolique, Angelo Roncalli, qui deviendra plus tard saint Jean XXIII.

Première radio catholique en Bulgarie
Inauguration de Radio Ave Maria avec l’évêque Christo Proykov

« Radio Ave Maria était un grand rêve et maintenant, c’est une réalité. Une réalité qui permet à l’Église catholique de travailler non seulement dans les églises, mais aussi à l’extérieur, par le biais de la radio, avec toutes les personnes, en particulier avec ceux et celles qui souffrent ou qui n’ont pas la possibilité d’aller à l’église », a rappelé le cardinal Sandri.

Le cardinal a témoigné sa gratitude aux bienfaiteurs de ACN : « Un mot spécial pour nos amis de ACN, qui travaillent pour la fraternité dans le monde, à travers la charité et le service à toutes les personnes qui souffrent. Vous êtes dans l’Église, de grands protagonistes de la charité, de l’amour et du service. Merci de votre générosité et de votre participation. Vous qui, depuis votre pays, soutenez ces œuvres de charité, vous devez savoir que vous êtes présents ici en ce moment et que vous êtes de grands acteurs de l’Église en Bulgarie ».

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Après de nouveaux massacres au Nord-Kivu, Mgr Sikuli Paluku, évêque de Butembo-Beni, dans un message envoyé à ACN,...
ACN a présenté son rapport financier 2023, qui reflète à nouveau la générosité de ses bienfaiteurs à travers...
ACN et l’Église locale du Sud-Liban appellent à la prière pour que la paix revienne dans la région....