Lviv : « Le Saint-Père est présent en Ukraine. Il souffre avec vous ».

L’envoyé du pape rend visite à des réfugiés dans l’enceinte du séminaire de Lviv.

« Ici, il y a des allées et venues. Des milliers de réfugiés arrivent chaque jour », explique le Père Wladyslaw Biszko lors d’un entretien avec la fondation pontificale Aid to the Church in Need (ACN). Le prêtre dirige le centre de pèlerinage et de retraites de Lviv. Le site abrite également le séminaire catholique romain. Depuis le début de la guerre, les bâtiments, dont la construction a été largement soutenue par ACN, sert de lieu de transit pour les réfugiés de toutes les régions d’Ukraine. Mercredi dernier, le cardinal polonais Konrad Krajewski, aumônier apostolique et envoyé du Saint-Siège, a visité le centre de pèlerinage qui sert désormais de camp de réfugiés.

« Nous ne demandons pas aux personnes leur religion ».

La maison est ouverte à toutes les personnes en quête de protection, explique le prête. « Nous ne demandons pas aux personnes leur religion. Néanmoins, les gens doivent savoir qu’ils sont dans un centre de pèlerinage et de retraites. Nous prions avant le repas et organisons des dévotions tous les soirs. Cela est également bien accepté ».

« Environ 120 personnes vivent aussi ici en permanence », rapporte le Père Biszko. « Elles attendent simplement de savoir si elles peuvent retourner dans leurs maisons ». Il s’agit généralement de mères avec leurs enfants ou de personnes âgées qui ne veulent pas – ou pas encore – quitter leur pays d’origine. Les gens dorment dans chaque espace libre, même sur le sol dans les salles de conférence.

Parmi les réfugiés, il n’y a pas que des Ukrainiens. Des étudiants étrangers, par exemple des Indiens, tentent également de se mettre en sécurité. Lviv, Kiev, Odessa ou Kharkiv étaient des villes étudiantes internationales très appréciées avant la guerre.

Remerciements à tous ceux « qui témoignent de leur amour à l’Ukraine

Le cardinal Krajewski, qui se trouve en Ukraine depuis mardi en tant qu’envoyé du pape François pour y renforcer le travail d’aide de l’Eglise, a déclaré lors de sa visite :  » Bien qu’il soit au Vatican, le Saint-Père est présent en Ukraine. Il souffre avec vous. Ce chemin de croix que l’Ukraine traverse actuellement, le pape le vit avec vous ».

Le cardinal a également souligné qu’après le début de la guerre, François avait rendu visite à l’ambassadeur russe auprès du Saint-Siège pour « implorer la miséricorde et la paix ». Normalement, c’est le pape qui convoque les ambassadeurs. Le souverain pontife s’engage « de toutes les manières possibles » pour la paix, a expliqué le cardinal Krajewski. « En même temps, le pape est reconnaissant envers tous ceux qui témoignent leur amour à l’Ukraine ».

En réponse au déclenchement de la guerre en Ukraine, ACN a approuvé un programme d’aide d’urgence de 1,3 million d’euros. Thomas Heine-Geldern, président exécutif d’ACN, a déclaré que l’argent bénéficiera aux prêtres et religieux travaillant dans les paroisses, les orphelinats et les maisons de retraite, et s’occupant des réfugiés à travers le pays.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

"Somos una Iglesia muy pequeñita, pero pequeñita no significa muerta o insignificante"...
À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, ACN attire l’attention sur la souffrance des femmes chrétiennes....
Le père Ha-Jo consistait à promouvoir le dialogue entre chrétiens et musulmans...