« Grâce à cette bourse, je peux rester et aider à construire l’avenir de l’Irak »

Lorsque Basma Adwar a eu le privilège de rencontrer le pape en juin dernier, elle a pu le remercier pour la bourse qui porte son nom et qui, grâce à la fondation ACN, lui a permis d’aller à l’université.

Basma Shukri Adwar Shamas, étudiante de la CUE
Basma Shukri Adwar Shamas, étudiante de la CUE

La famille de Basma Adwar a déménagé de Bagdad à Zakho, au Kurdistan irakien, en 2003, après la chute du régime de Saddam Hussein qui a entraîné une longue période d’instabilité dans le pays. Pour les chrétiens, cela a marqué le début d’une période obscure de persécution, dont le point culminant a eu lieu en 2013 lorsque des centaines de milliers de chrétiens ont été forcés de fuir leurs terres ancestrales de la plaine de Ninive, trouvant également refuge au Kurdistan.

La sœur de Basma est allée dans une université publique et est devenue dentiste, mais Basma, âgée de 25 ans, voulait étudier les relations internationales à la prestigieuse Université catholique d’Erbil (CUE), dans la capitale de la région autonome du Kurdistan. Heureusement, cela a pu se concrétiser grâce à une bourse d’études financée par Aid to the Church in Need (ACN).

Les bourses du Pape François, financées par les bienfaiteurs d’ACN, étaient prévues pour septembre 2021, mais ont été reportées de quelques mois en raison de la pandémie. Au cours de la première année, 128 étudiants ont reçu des bourses qui, pour certains d’entre eux, comprenaient un logement. La majorité de ces étudiants boursiers sont chrétiens, mais il y a aussi des yézidis et des musulmans.

Conférence des jeunes de la ROACO, Rome, 16-23 juin 2023
Conférence des jeunes de la ROACO, Rome, 16-23 juin 2023

« Je suis actuellement dans la troisième étape de mon cursus en relations internationales », a déclaré Basma lors d’un entretien avec ACN. « Sans la bourse, je n’aurais pas pu m’inscrire à l’Université catholique d’Erbil », ajoute-t-elle.

Basma, catholique chaldéenne, est convaincue que l’Université catholique d’Erbil contribue à l’intégration et à la coexistence pacifique des étudiants en Irak, et explique qu’elle a de nombreux camarades de classe et amis yézidis et musulmans.

À une époque où les communautés chrétiennes d’Irak et d’autres pays du Proche-Orient subissent une hémorragie de leurs membres, avec de nombreux jeunes qui émigrent à la recherche d’un avenir meilleur dans les pays occidentaux, Basma estime que des initiatives telles que le programme de bourses du pape François aident à empêcher les chrétiens de partir. « Comme j’ai une bourse pour étudier, je peux rester en Irak. Je veux rester en Irak. Je veux que mon avenir soit en Irak, et je veux aider à construire l’avenir de l’Irak », a-t-elle déclaré à ACN.

Davantage de bourses, davantage d’opportunités

En juin dernier, Basma a pu exprimer en personne sa gratitude au pape François, lors d’une assemblée de la Réunion des œuvres d’aide aux Églises orientales (ROACO). « J’ai été invitée à participer à la conférence de la ROACO en juin pour représenter l’Irak, et j’ai eu l’occasion de rencontrer le pape François. Je l’ai remercié pour toute l’aide qu’il a apportée à l’Irak et pour les bourses d’études attribuées en son nom ».

La rencontre n’a duré que quelques minutes. Basma raconte que le pape l’a écoutée attentivement et a souri quand elle a mentionné les bourses d’étude. « Ce fut un grand moment pour moi et pour tous les chrétiens d’Irak. Je n’avais pas eu l’occasion de le voir auparavant, car lorsqu’il s’est rendu en Irak en 2021, on nous a dit qu’un seul membre de notre famille pouvait aller le voir, et c’est mon père qui y est allé ».

Basma est très reconnaissante envers ACN d’avoir aidé à financer la bourse dont elle a bénéficié, mais elle dit aussi qu’il y a beaucoup d’autres étudiants qui ont besoin de cette aide. Lorsqu’elle a rencontré Marco Mencaglia, directeur des projets de la fondation pontificale internationale, elle le lui a dit. « À Rome, j’ai également rencontré Marco Mencaglia, de ACN, et je l’ai remercié pour les bourses accordées. Je lui ai également demandé d’en accorder d’autres parce qu’il y a beaucoup d’étudiants qui en ont besoin, surtout en Irak ».

Basma Adwar avec Marco Mencaglia
Basma Adwar avec Marco Mencaglia

ACN s’est engagée dans ce projet pour trois années supplémentaires, ce qui permettra à 70 nouveaux étudiants de bénéficier des bourses du pape François et de profiter des opportunités qu’offre une éducation de haut niveau pendant cette période.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le 2 juin, les Mexicains se rendront aux urnes dans un pays confronté à une flambée de violence...
Malgré la crise humanitaire dévastatrice, père Gabriel Romanelli, curé de la paroisse de la Sainte Famille à Gaza,...
On estime que la Chine - sans compter Hong Kong et Macao - compte entre 50 et 70 millions...