QUEL EST L’OBJECTIF DE CETTE CAMPAGNE DE PRIÈRE ?

L’objectif de cette initiative de prière est tout d’abord de montrer que la prière confiante des enfants va droit au cœur de Dieu et a donc une grande influence. Comme est puissante la prière du chapelet, lorsque les enfants prient pour la paix et l’unité au sein des familles, de leur propre nation et dans le monde entier !

LES DÉBUTS DE L’AVENTURE

L’idée est née en 2005 à Caracas, la capitale du Venezuela. Alors que plusieurs enfants priaient le chapelet devant une image de la Vierge, quelques-unes des femmes présentes ont soudain profondément ressenti la présence de la mère de Dieu. Certaines ont tout de suite pensé à une promesse du Saint Padre Pio : « Si un million d’enfants prient le chapelet, le monde changera ». C’est exactement de cela qu’il s’agit : de la confiance en la puissance de la prière des enfants. Jésus nous l’a enseigné en disant : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. » (Mt 18,3).

En effet, des centaines de milliers d’enfants ont participé à l’initiative ces dernières années ; nous avons reçu de nombreux et saisissants témoignages du monde entier. Être témoin de la joie des enfants en prière fut un événement extraordinaire et beaucoup d’accompagnateurs ont été touchés par la grâce de la prière. Ils ont alors donné, par cette occasion, une place significative à la prière du chapelet dans leur vie.

Pourquoi avoir choisi cette date du 18 octobre ?
Le mois d’octobre est traditionnellement consacré au chapelet, et le 18 octobre est la fête de l’évangéliste Saint Luc. Il nous a transmis l’histoire de l’enfance de Jésus et, selon la tradition, il avait un lien étroit avec Marie, la mère de Dieu. C’est donc une date tout à fait appropriée.

L’ENGAGEMENT DE L’AED DANS CETTE INITIATIVE

Nous ne sommes pas seulement une œuvre de bienfaisance pastorale. Nous sommes aussi une communauté de prière. Notre fondateur, le Père Werenfried van Straaten, avait une grande dévotion pour Notre-Dame de Fatima. C’est là que la mère de Dieu est apparue à trois enfants et leur a dit : « Récitez le chapelet tous les jours pour obtenir la paix dans le monde ». À travers son travail quotidien sur des projets dans 149 pays, l’AED est témoin de toute la souffrance que les chrétiens et le monde entier endurent à cause de la terreur et de la guerre. Dieu seul peut donner la paix. Nous pouvons y contribuer par notre travail, mais tout d’abord par notre prière.

LE SENS DU CHAPELET

Le Saint Pape Jean-Paul II écrivait à ce sujet dans sa lettre apostolique : « Le chapelet est une prière orientée par nature vers la paix, du fait même qu’elle est contemplation du Christ, Prince de la paix et “notre paix”. Le chapelet est aussi une prière de paix en raison des fruits de charité qu’il produit. Par sa caractéristique de supplication communautaire et insistante, pour répondre à l’invitation du Christ à toujours prier, il nous permet d’espérer que, même aujourd’hui, une ” bataille ” aussi difficile que celle de la paix pourra être gagnée ».