Syrie : Alep tremble à nouveau, l’Église intensifie ses efforts pour aider la population

« Nous allons bien, Dieu merci, tout le monde va bien. C’était impressionnant, très fort. La peur est très présente, c’est ce qu’on ressent globalement, et même la panique dans certains cas. Ce qui s’est passé est vraiment quelque chose qui fait peur ». C’est ainsi que le Père Hugo Alaniz, partenaire de projets de la fondation internationale Aid to the Church in Need (ACN), décrit la situation vécue à Alep, après le nouveau tremblement de terre qui a frappé la Syrie et la Turquie lundi. Le séisme a frappé dans la même région où, il y a exactement deux semaines, un autre tremblement de terre avait coûté la vie à plus de 47.000 personnes et laissé des dizaines de milliers de sans-abri.

Le tremblement de terre de lundi n’a pas causé de graves dommages physiques ou matériels en Syrie, mais le bilan psychologique est important. Les partenaires de projets de ACN à Alep et Lattaquié, ainsi que les coopérateurs de la fondation à Homs et Damas, confirment que des centaines de personnes ont passé la nuit dans la rue, dans des parkings ou dans des églises. Les Franciscains de Lattaquié ont à nouveau accueilli deux cents personnes dans l’église et la cour de l’école des Pères Mekhitaristes s’est transformée en un immense parking où des centaines de familles ont passé la nuit.

« Je rendais visite à une famille au moment où la terre a tremblé. J’avais déjà vécu un tremblement de terre quand j’étais enfant, dans mon pays natal, l’Argentine, mais ça a été vraiment terrible, ça fait vraiment peur. Tout le monde criait. Il aurait fallu sortir des immeubles, mais personne n’est sorti, alors j’ai décidé de rester avec les autres. J’ai remarqué qu’à un endroit, il y avait une poutre, alors je suis resté sous la poutre, priant et suppliant Dieu d’avoir pitié», explique le religieux argentin qui dirige une paroisse dans l’un des quartiers les plus pauvres d’Alep où vivent de nombreux chrétiens arméniens.

« Finalement, je suis sorti dans la rue. J’ai beaucoup marché, j’ai sillonné les rues pendant trois heures, à réconforter les gens, les familles, leur redonnant du courage, priant avec elles, jusqu’à minuit. J’ai fini dans un hôpital, en priant avec ceux que je connaissais et qui étaient là. Nous avons aussi ouvert la résidence épiscopale et accueilli de nombreuses familles».

« Dieu merci, aujourd’hui ça va beaucoup mieux. Mais je vous demande de prier pour nous. Que Dieu vous bénisse et vous remercie pour votre proximité », a déclaré le prêtre.

Dans la paroisse du Père Hugo, grâce à la générosité des bienfaiteurs d’ACN, il y a déjà environ 450 familles qui reçoivent une aide d’urgence sous forme de couvertures, de lampes de poche, de médicaments, de nourriture et de lait pour les enfants et les personnes âgées,.

« Nous remercions Dieu pour cette bénédiction. Compte tenu des circonstances tragiques actuelles causées par le tremblement de terre en Syrie, en particulier dans la ville d’Alep, qui a été classée comme ville dévastée, nous essayons de répondre à autant de besoins que possible, grâce à votre aide. Je saisis cette occasion pour vous remercier pour tous vos efforts au service de la Parole de Dieu », déclare le Père Enrique González en remerciant ACN. Ce prêtre travaille aux côtés du Père Hugo dans la paroisse Notre-Dame de l’Annonciation à Alep.

La fondation pontificale Aid to the Church in Need (ACN) mène actuellement une campagne d’urgence de 500.000 euros pour aider les victimes du tremblement de terre à Alep et Lattaquié, par l’intermédiaire de l’Église locale. Avec ce premier envoi d’aide, des projets ont été soutenus pour offrir de la nourriture, des médicaments, des produits d’hygiène et de quoi se loger, entre autres besoins fondamentaux. De plus en plus de personnes bénéficient de cette aide, d’après les partenaires de projets de ACN qui sont sur place.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Mgr Samson Shukardin, président de la Conférence épiscopale du Pakistan, s’est félicité de la décision de la Cour suprême de...
ACN fournit une aide d'urgence pour l'assistance médicale et humanitaire aux familles touchées. Les chrétiens résidant en Cisjordanie et...
Dix ans après le début de la guerre en Ukraine, la fondation ACN consacrera sa campagne de Carême 2024 à soutenir...