Pakistan : La jeune fille chrétienne Arzoo Raja victime d‘enlèvement est en sécurité

Arzoo Raja, la jeune catholique de 13 ans enlevée et mariée de force à Karachi, dans le sud du Pakistan, est à présent en sécurité. Selon les informations des médias pakistanais, la Haute Cour du Sindh a ordonné suite à une audition que la police libère la jeune fille des mains de son ravisseur présumé et la mette en sécurité dans un centre d’accueil pour femmes. Le tribunal a également ordonné qu’une enquête soit menée pour déterminer l’âge de la jeune chrétienne. La fondation pontificale internationale L’Aide à l’Église en détresse a pris en charge les frais de justice et d’avocat pour la jeune Arzoo et soutient sa famille .

Selon les informations de sources pakistanaises, Ali Azhar, un homme de 44 ans présumé avoir enlevé l’adolescente le 13 octobre dernier, de l’avoir forcée à se convertir à l’Islam et à l’épouser, a entre-temps été mis en détention. Deux de ses frères ainsi qu’un ami du suspect auraient entre-temps également été emprisonnés comme complices présumés. La prochaine audience du tribunal est prévue pour le 5 novembre.

« Nous espérons que le droit vaincra lors des prochaines négociations »

« Nous nous réjouissons beaucoup de cette évolution heureuse et rapide du cas d’Arzoo Raja », a déclaré Regina Lynch, directrice de projet dans la section internationale de L’Aide à l’Église en détresse. « La décision récente représente un succès pour l’État de droit pakistanais et pour les nombreuses personnes de tous les groupes religieux qui s’engagent contre les mariages forcés. Nous avons confiance et nous espérons que les prochaines négociations aboutiront également sur la victoire du droit et de la justice. En particulier à l’heure actuelle, il est essentiel que cette jeune fille traumatisée soit bien suivie. L’Aide à l’Église en détresse apporte son soutien partout où nous le pouvons. »

Les organisations de défense des droits humains affirment que chaque année, environ un millier de femmes et de jeunes filles chrétiennes et hindoues sont enlevées et mariées de force. Depuis 2014, il existe au Pakistan une loi pour limiter les mariages avec des mineurs, qui permet aux proches et aux personnes concernées d’entreprendre des actions en justice contre de tels incidents.

Le cas de la jeune Arzoo Raja avait déclenché de très nombreuses protestations de la part de chrétiens, de musulmans et d’hindous. Shireen Mazari, ministre pakistanaise des Droits de l’homme, était également intervenue. Comme le rapporte le quotidien pakistanais « Dawn », Imran Ismail, le gouverneur de la province de Sindh, avait déclaré lors d’une rencontre avec des membres des minorités religieuses: « Le mariage de mineurs ne peut faire l’objet d’aucun compromis. »

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Un an après l’attentat qui a frappé l’église Saint-François-Xavier à Ondo, au Nigeria, aucun des coupables n’a été traduit en...
Regina Lynch, nueva presidenta ejecutiva A partir del 14 de junio de 2023, la fundación pontificia internacional Aid to the...
Un évêque indien, missionnaire en Éthiopie depuis de nombreuses années, a lancé un appel fervent en faveur de la reprise...