Mozambique – 11 chrétiens tués par des terroristes lors d’une attaque dans la province de Cabo Delgado

Un missionnaire local affirme que les chrétiens ont été séparés de leurs voisins musulmans et massacrés de sang-froid.

Le 15 septembre dernier, dans le nord du Mozambique, un groupe d’au moins 11 chrétiens a été massacré par des terroristes ayant fait allégeance à l’État Islamique. Selon les informations fournies à la fondation internationale Aid to the Church in Need (ACN) par le Frère Boaventura, missionnaire dans la région, les meurtres ont eu lieu dans le village de Naquitengue, près de Mocimboa da Praia, dans la province de Cabo Delgado, au Mozambique.

Djihadiste à Cabo Delgado
Djihadiste à Cabo Delgado

Depuis 2017, cette région est la cible d’attaques répétées de la part de fondamentalistes islamiques.

Selon le Frère Boaventura, les terroristes sont arrivés à Naquitengue en début d’après-midi et ont rassemblé toute la population. Ils ont ensuite séparé les chrétiens des musulmans, apparemment en fonction de leurs noms et de leur appartenance ethnique.

« Ils ont ouvert le feu sur les chrétiens, les criblant de balles », raconte le missionnaire habitant le nord du Mozambique. L’attaque a été menée par un groupe terroriste local qui revendique son allégeance à l’État Islamique et qui a déclaré dans un communiqué avoir tué 11 chrétiens au cours de cette attaque. « Cependant, il est à craindre que le nombre réel de victimes soit plus élevé, et il y a aussi des personnes grièvement blessées ».

Réfugiés après les récentes attaques dans la province de Cabo Delgado
Réfugiés après les récentes attaques dans la province de Cabo Delgado

Le Frère Boaventura, membre de la Fraternité des Pauvres de Jésus-Christ, explique que ce n’est pas la première fois que cette méthode atroce est appliquée. « L’attaque a semé la panique dans toute la région », a-t-il déclaré.

Les attaques se sont produites à un moment où « de nombreuses personnes commençaient à retourner dans leurs communautés », générant de nouveaux « épisodes de tension et d’incertitude ».

« Nous devons prier pour nos frères qui souffrent tant », a demandé le frère à ACN. Sœur Aparecida Ramos Queiroz, qui travaille pour le diocèse de Pemba, s’est jointe à cet appel et, lors d’un entretien avec la fondation pontificale, a souligné qu’« en ces temps, seule la prière peut nous soutenir, car ce conflit semble ne pas avoir de fin».

Mgr Antonio Juliasse Ferreira Sandramo (évêque auxiliaire de Maputo et administrateur apostolique de Pemba)
Mgr Antonio Juliasse Ferreira Sandramo (évêque auxiliaire de Maputo et administrateur apostolique de Pemba)

Les attaques perpétrées à Cabo Delgado et dans la province voisine de Niassa ont entraîné le déplacement interne d’environ un million d’habitants et le meurtre brutal de quelque cinq mille personnes, selon Mgr António Juliasse, évêque de Pemba.

Dans un récent message adressé aux participants des Journées Mondiales de la Jeunesse, à Lisbonne, l’évêque les a exhortés à ne pas oublier les chrétiens de Cabo Delgado. « Il y a à Cabo Delgado une guerre dont on ne parle pas. Votre solidarité avec Cabo Delgado contribue à soulager la souffrance immédiate de ce peuple en grande détresse » a conclu l’évêque dans son message.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Malgré la crise humanitaire dévastatrice, père Gabriel Romanelli, curé de la paroisse de la Sainte Famille à Gaza,...
On estime que la Chine - sans compter Hong Kong et Macao - compte entre 50 et 70 millions...
La fondation pontificale Aid to the Church in Need (ACN) exhorte ses bienfaiteurs et amis à participer à...