Menu
Menu

COVID-19: Cardinal Ouedraogo offers his illness for peace in Burkina Faso

Prier pour les autres malades et « pour la réconciliation, la justice et la paix au Burkina Faso ».  Tel est le message d’une lettre datée du 5 avril que l’AED (ACN) a reçue du cardinal Philippe Ouedraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, la capitale du pays. Le prélat ayant été déclaré positif au Covid-19.

« Frères et sœurs bien-aimés, dans la matinée du lundi 30 mars 2020, je recevais de la part des médecins le résultat positif de mon test effectué 48 heures auparavant. Je rejoignais ainsi la foule innombrable de malades confinés de par le monde entier pour des soins. Cela n’arrive pas qu’aux autres ! », écrit le cardinal Ouedraogo, infecté par le coronavirus.

Dans sa lettre où il s’adresse à ses « amis chrétiens et non chrétiens », il indique recevoir « de bons soins », remercie ses plus proches collaborateurs, le personnel soignant autour de lui, et remercie également tous ceux et celles qui le soutiennent, que ce soit « par un coup de téléphone », ou bien « en priant pour lui ».

Il y lance un appel à la solidarité : « Aussi, je voudrais, du fond de mon cœur de pasteur, lancer un grand cri en faveur d’un profond élan de solidarité tant au niveau local que sur le plan régional et international pour les malades atteints du COVID-19. Il y a un impérieux besoin de moyens adéquats pour sauver ces nombreuses vies humaines touchées ! ‘‘Un seul doigt ne ramasse pas la farine » nous enseigne la sagesse africaine. Unissons-nous donc pour bouter hors de notre pays et du monde ce fléau redoutable aux conséquences fâcheuses. »

Dans ce pays touché par une vague de terrorisme sans précédent, le cardinal Ouedraogo dit « offrir volontiers ce temps d’épreuve » et sa « prière quotidienne : pour toute personne malade du virus ; pour l’arrêt de toutes les tueries d’innocents perpétrés par les forces du mal ; pour la réconciliation, la justice et la paix au Burkina Faso. »

Depuis près de cinq ans, les chrétiens du nord du pays en particulier sont touchés par une vague de terrorisme sans précédent.

En février dernier, une délégation de l’AED s’est rendue dans le pays pour constater la situation difficile des chrétiens du nord du pays et redire la solidarité de l’Église universelle.

Selon les sources de l’AED, près d’un million de personnes sont déplacées à l’intérieur du pays et depuis 2019, plus de 1000 personnes – chrétiennes et musulmanes – ont été tuées.

Latest News

L’Œuvre catholique internationale de bienfaisance « Aide à l’Eglise en Détresse » (ACN International) lance une aide d’urgence aux chrétiens opprimés au...
Les chefs des Eglises chrétiennes de Terre Sainte ont publié le 7 mai 2020 une déclaration commune appelant le nouveau...
Plus d’un demi-million d’euros accordés pour soutenir plus de 20 000 familles en Syrie, touchées par la crise du COVID-19. En...