Un évêque nigérian exhorte le gouvernement à améliorer la sécurité ou à en assumer les conséquences

L’archevêque de Kaduna, au Nigeria, s’est rendu dans le village d’Adama Dutse, qui a subi une attaque en février causant de nombreuses destructions et faisant onze morts.

A la suite d’une nouvelle attaque contre une communauté chrétienne dans son diocèse par des hommes armés non identifiés, Mgr Matthew Man’Oso Ndagoso, archevêque de Kaduna, a exprimé sa déception à l’égard du gouvernement fédéral pour ne pas avoir assuré la sécurité de la population.

L'archevêque Matthew Ndagoso de Kaduna à la paroisse St. Augustin
L’archevêque Matthew Ndagoso de Kaduna à la paroisse St. Augustin

Ces déclarations ont été faites lors d’une visite de Mgr Ndagoso au village d’Adama Dutse, à Kajuru, un gouvernement local de l’État de Kaduna, la semaine dernière. Selon les informations fournies à la fondation internationale Aid to the Church in Need (ACN), Adama Dutse a été attaqué à l’aube du dimanche 18 février, faisant 11 morts – quatre hommes, deux femmes et cinq enfants – et sept blessés. L’attaque a également entraîné la destruction de 28 maisons et de l’église catholique locale. Avant de partir, les hommes armés ont mis le feu aux réserves de nourriture.

Immédiatement après les évènements, Mgr Matthew Man’Oso Ndagoso, qui assistait à la réunion plénière de la Conférence épiscopale nigériane en dehors du diocèse, a envoyé des représentants dans le village pour évaluer les dégâts et réconforter les survivants.

Mgr Ndagoso a remercié les services de sécurité locaux, affirmant que s’ils n’avaient pas réagi aussi rapidement, la situation aurait certainement été bien pire, mais il a exprimé de vives critiques au gouvernement, qu’il a accusé de ne pas fournir aux forces de sécurité locales suffisamment d’armes et de technologies pour lutter contre le terrorisme qui sévit dans le pays.

Si le gouvernement ne peut pas tenir ses promesses, il doit prendre ses responsabilités et en assumer les conséquences, a suggéré l’archevêque. « Personne n’a d’excuse pour laisser ce pays dans un état pire que celui dans lequel il se trouvait lorsque vous êtes arrivés au pouvoir.  Vous avez promis aux Nigérians que vous alliez améliorer le pays, alors prenez les mesures nécessaires pour y parvenir. Il a été dit à maintes reprises que si vous ne tenez pas votre promesse, la chose honorable à faire est d’en assumer les conséquences.  Cependant, si vous restez au pouvoir, faites tout ce qu’il faut pour protéger nos vies et améliorer le pays. »

L'archevêque Matthew Ndagoso rend visite aux victimes de l'attentat d'Adama Dutse
L’archevêque Matthew Ndagoso rend visite aux victimes de l’attentat d’Adama Dutse

« Il s’agit d’une communauté agraire et la plupart des aliments que nous consommons [dans le pays] proviennent des communautés rurales. Par conséquent, nous ne faisons que rappeler au gouvernement ses responsabilités », a déclaré l’archevêque. En outre, il a souligné que, bien que dans ce cas la population ait décidé de rester dans le village, dans de nombreuses autres communautés, les terres cultivées sont abandonnées, ce qui entraînait des pénuries alimentaires.

Une partie de l’archidiocèse de Kaduna est située dans la ceinture moyenne du Nigeria, territoire qui a été durement touché par la violence ces dernières années. Des agriculteurs, pour la plupart chrétiens, ont été attaqués par des nomades, majoritairement musulmans, dans le cadre de conflits fonciers. Parfois, ils dégénèrent en violences religieuses contre les chrétiens. Les gouvernements successifs ont promis de s’attaquer au problème, mais en vain. ACN finance de nombreux projets à Kaduna et dans d’autres diocèses de la ceinture moyenne et du nord du Nigeria.

 

Par Filipe d’Avillez.
Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Six évêques de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) ont « fait le tour d’horizon de la situation socio-pastorale »...
Un évêque de Guinée équatoriale s’interroge sur les causes et les conséquences des migrations qui ont lieu sur le continent...
En décembre dernier, Maxime François-Marsal, responsable des projets de ACN dans les pays francophones d’Afrique centrale, a effectué un voyage...