Sri Lanka: Cours de formation continue pour des prêtres, religieuses et laïcs, dans le domaine de la pastorale des situations traumatisantes

Le matin de Pâques 2019 restera à jamais dans les mémoires du peuple sri-lankais : une série d’attentats suicides dans trois églises et trois hôtels a coûté la vie à environ 300 personnes. Plus de 500 personnes ont été blessées.

L’archidiocèse catholique de Colombo a immédiatement assisté les blessés et les familles des morts, pour soigner les blessures, enterrer les morts et soulager les premières détresses. Mais les blessures psychiques sont profondes. En outre, les gens sont en droit de craindre que des attentats ne recommencent à tout moment.

Les prêtres étaient en première ligne, confrontés à une détresse presque infinie et à des souffrances incommensurables. « Dans notre pays, un prêtre est non seulement un conseiller spirituel, mais aussi un interlocuteur pour toutes les questions sociales. Notre peuple obéit aux responsables religieux et les respecte plus que les dirigeants politiques. C’est pourquoi ils doivent être formés en conséquence », déclare le Père Jude Chrysantha Fernando, chargé des communications sociales de l’archidiocèse de Colombo.

Sri Lanka: Cours de formation continue pour des prêtres, religieuses et laïcs, dans le domaine de la pastorale des situations traumatisantes.
Sri Lanka: Cours de formation continue pour des prêtres, religieuses et laïcs, dans le domaine de la pastorale des situations traumatisantes.

Certains prêtres ont eux-mêmes été traumatisés. Ils étaient choqués et découragés et souffraient avec ceux qui souffrent. De plus, ils étaient épuisés parce qu’ils ont dû travailler jour et nuit pendant des semaines sans se reposer. L’un des problèmes était le manque de laïcs forts et bien formés capables de soulager les prêtres. C’est pourquoi l’archidiocèse de Colombo a mis en place un programme de formation permettant aux prêtres, aux religieuses et aux laïcs de réagir et d’apporter une aide appropriée dans les situations difficiles.

Avec l’aide de l’AED, les prêtres, religieuses et laïcs ont participé à des ateliers animés par des psychologues, des prêtres expérimentés et d’autres experts. Ils ont appris comment aider et réconforter les gens dans des situations difficiles et comment gérer les conflits. Leur confiance en eux-mêmes a été renforcée, si bien qu’ils savent désormais réagir de manière adéquate à ces situations. Les participants ont également appris à éviter d’être eux-mêmes traumatisés dans des situations similaires. L’AED a soutenu ce programme de formation à hauteur de 4.900 euros. Merci beaucoup à tous ceux qui ont apporté leur aide !

 

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le 23 février 2024, Sa Sainteté le pape François a nommé le Père Aurelio Gazzera, depuis de longues années ami...
L’attentat perpétré dans le diocèse de Dori, dimanche 25 février, n’est que le dernier d’une série d’attentats terroristes au Burkina...
Regina Lynch, Présidente exécutive de ACN International : « Il est essentiel de garantir le droit de pratiquer sa foi...