Menu
Menu

Russie en 2019

Nombre de projets en 2019
J
102
Project
applications
K
110
Funded
projects
Type de projets en 2019
Head of Section

L’Église catholique est minoritaire en Russie. Il est donc d’autant plus réjouissant de constater que sa voix est de plus en plus entendue dans la société. La rencontre historique entre le Pape François et le Patriarche Cyrille en 2016 qui a relancé l’échange entre les catholiques et les orthodoxes en Russie, y a aussi certainement contribué. L’année 2019 a été elle aussi une bonne année le dialogue catholique-orthodoxe. ACN s’engage depuis déjà près de 30 ans pour ce dialogue.

Notre fondation est l’initiatrice d’un groupe de travail œcuménique qui réfléchit sur les thèmes importants de la déclaration commune des dirigeants ecclésiastiques et les met en œuvre dans des projets concrets. Un objectif de ce groupe dans lequel ACN est représentée, est par exemple d’intensifier l’aide apportée aux chrétiens du Proche-Orient. D’autres projets du groupe se consacrent à l’amélioration de l’accompagnement spirituel des personnes atteintes d’une maladie psychique, à l’aide aux mères en situation de crise et à l’aide aux toxicomanes. Des projets médiatiques œcuméniques servant à donner des informations objectives sur les deux communautés religieuses favorisent le renforcement du dialogue.

Pour pouvoir poursuivre l’accompagnement spirituel de paroisses éloignées à Sourgout et Noïabrsk ACN a financé l’achat d’un véhicule.
Pour pouvoir poursuivre l’accompagnement spirituel de paroisses éloignées à Sourgout et Noïabrsk ACN a financé l’achat d’un véhicule.

Malgré l’évolution positive de ce dialogue interconfessionnel, l’Église catholique en Russie reste dépendante de l’aide de l’étranger en raison de sa position minoritaire. Car il n’existe qu’environ 200 paroisses catholiques dans le pays et les fidèles sont dispersés sur de vastes territoires. A lui seul, le diocèse Saint-Joseph qui a son siège à Irkoutsk a une superficie de 10 millions de mètres carrés et est plus grand que les États-Unis. Pour pouvoir garantir la mobilité des prêtres et des religieux sur ces très grandes distances, ACN contribue au financement de véhicules. On compte aussi parmi les axes de financement l’aide à la construction et à la rénovation, la formation des prêtres, des religieuses et des laïcs ainsi que des aides de subsistance et des offrandes de messe.

Nous ne sommes pas seulement des partenaires, mais aussi des amis !

Le hiéromoine Stefan Igumnov, secrétaire du département des  relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou

Une solide alliance pour aider les chrétiens du Proche-Orient

La coopération fructueuse entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe russe fait actuellement ses preuves dans le cadre de l’aide commune apportée au Proche-Orient. Ainsi, une délégation du Patriarche de Moscou a rendu visite en juillet au Bureau international de ACN à Königstein dans le Taunus en Allemagne pour discuter de projets communs pour les chrétiens en Syrie et en Irak. Le but du projet est de donner aux jeunes de toutes les confessions au Proche-Orient de meilleures perspectives d’avenir. Dans les années à venir, la coopération doit encore être renforcée.