Menu
Menu

Éthiopie en 2019

Nombre de projets en 2019
J
106
Project
applications
K
74
Funded
projects
Type de projets en 2019
Head of Section

Le pays situé sur la corne de l’Afrique est marqué par les contradictions : une forte croissance économique d’une part et une grande pauvreté d’autre part. L’Éthiopie compte près de 109 millions d’habitants et environ 80 ethnies avec des cultures et des langues très différentes. 58% sont des chrétiens orthodoxes et seulement 2% sont de confession catholique. La proportion de musulmans augmente et regroupe environ 34% de la population. Dans certaines régions, l’islam se radicalise, il y a déjà eu à plusieurs reprises des attaques contre des institutions chrétiennes. ACN soutient l’Église de diverses façons pour qu’elle puisse renforcer sa présence et qu’elle soit en mesure de relever les défis croissants.

En 2019, il y a aussi eu de bonnes nouvelles en provenance d’Éthiopie. Ainsi, le président Abiy Ahmed a reçu le Prix Nobel de la paix en décembre. Il a été surtout récompensé pour son engagement dans l’obtention d’un accord de paix avec le pays voisin, l’Érythrée – un tournant sensationnel dans la relation entre deux États qui étaient ennemis depuis des décennies

Fille de la tribu des Dessanech dans le village d'Oromate, où les gens ne connaissent l'Évangile que depuis peu.
Fille de la tribu des Dessanech dans le village d’Oromate, où les gens ne connaissent l’Évangile que depuis peu.

Cependant en octobre de graves troubles ont éclaté. Ceux-ci visaient aussi le président. Selon les informations de la police, au moins 67 personnes ont été tuées. Les conflits ethniques latents de la région d’Oromia dans les environs de la capitale Addis-Abeba en ont été les déclencheurs. L’Église n’a pas été épargnée par la violence. Lors d’attentats d’islamistes radicaux, des institutions chrétiennes ont été attaquées à plusieurs reprises.

 L’islam traditionnel en Éthiopie est rapidement remplacé par des mouvances fondamentalistes radicales.

Père Petros Berga

Malgré les menaces grandissantes, les paroisses catholiques continuent de croître. Notamment parce que l’Église locale gère de nombreuses écoles, des jardins d’enfants et des organismes sociaux. Avant tout dans les régions de première évangélisation où les gens ne connaissent encore que les religions tribales traditionnelles, il y a de nombreux baptêmes. C’est une évolution positive à laquelle l’aide d’ACN contribue. Car nous apportons notre aide par des subventions pour la construction d’églises et de chapelles tout comme pour l’acquisition de véhicules pour l’activité pastorale dans les territoires reculés.

Mais notre aide est avant tout destinée aux personnes qui annoncent la foi. Nous avons ainsi de nouveau soutenu en 2019 de nombreux projets pour la formation initiale et continue des prêtres, des religieux et des laïcs ainsi que pour l’organisation de programmes pastoraux. Dans ce contexte, la pastorale de la jeunesse nous tient particulièrement à cœur. Car elle donne de l’espoir à de nombreux jeunes et les encourage à apporter leur contribution pour construire l’avenir du pays au lieu d’émigrer.