Patriarche du Proche-Orient: les chrétiens disparaîtront si l’Occident ne fait rien

Dans un contexte de crise économique sans précédent et de recrudescence de la violence, le patriarche d‘Antioche pour l’Église syriaque catholique, Ignace Youssef III Younan affirme que si l’Occident n’aide pas les chrétiens du Liban, la communauté pourrait bientôt disparaître.

Lors d’une visite au siège de la fondation pontificale Aid to the Church in Need (ACN), le patriarche du Proche-Orient a déclaré que la vague d’émigration chrétienne doit être endiguée immédiatement. « Nous avons très, très peur que si cette crise continue, ce soit la fin des chrétiens au Liban et dans tout le Proche-Orient d’ici quelques années », déclare-t-il. « Normalement, lorsque les chrétiens partent, comme cela s’est produit en Irak, en Syrie et en Turquie, ils ne reviennent pas.  Ils se demandent : ‘ Pourquoi devrions-nous revenir alors que nous ne pouvons pas garantir à nos enfants une vie décente ni la liberté religieuse ?’ »

Il ajoute : « Un membre de notre clergé est allé chercher un permis de résidence. Un fonctionnaire lui a dit qu’ils délivrent 5 000 passeports par jour et qu’ils estiment qu’au moins 3 000 d’entre eux sont destinés à des chrétiens qui partent ensuite. Nous ne pouvons pas les convaincre de rester parce qu’ils disent : ‘ Comment pouvons-nous endurer cette situation ? Il n’y a aucun espoir pour notre avenir ! ‘… Il faut examiner les problèmes du Liban pour dire aux hommes politiques que ça suffit. Peut-être que ce n’est plus dans l’intérêt des politiciens occidentaux. Ils ont d’autres problèmes à régler».

Ces derniers jours, des combats ont éclaté à Beyrouth, faisant sept morts, après que des manifestants ont protesté pour que le juge Tarek Bitar soit écarté de l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth en août 2020, qui a fait plus de 200 morts et rasé de grandes parties de la ville, affectant fortement les quartiers chrétiens..

Le pays traverse une grave crise économique qui a entraîné une inflation galopante avec plus de 50 % de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté en raison de la corruption, de la faiblesse des infrastructures publiques et de la pandémie de COVID-19.

Le patriarche Younan critique les priorités de l’Occident, affirmant que les gouvernements européens s’intéressent davantage aux droits des animaux et se plient à un courant laïc dominant, au détriment des chrétiens: « [L’Occident] ne fait pas avec sagesse et honnêteté ce qu’il devrait faire pour défendre les minorités au Moyen-Orient, en particulier les chrétiens. Nous sommes ici depuis des millénaires. Nous avons subi toutes sortes d’oppressions… ».

ACN a fourni plus de 5,4 millions d’euros d’aide au Liban à la suite de l’explosion dans le port en 2020, y compris une aide d’urgence et de l’assistance pour réparer les églises du quartier chrétien de Beyrouth. Rien qu’en 2021, ACN a soutenu plus de 100 projets au Liban et dans la Syrie voisine.

 

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Mgr Samson Shukardin, président de la Conférence épiscopale du Pakistan, s’est félicité de la décision de la Cour suprême de...
ACN fournit une aide d'urgence pour l'assistance médicale et humanitaire aux familles touchées. Les chrétiens résidant en Cisjordanie et...
Dix ans après le début de la guerre en Ukraine, la fondation ACN consacrera sa campagne de Carême 2024 à soutenir...