Mobilisation contre la persécution des chrétiens et les violations de la liberté religieuse

En novembre, des centaines de cathédrales, d’églises, de monuments et de bâtiments publics du monde entier seront illuminés en rouge dans le monde entier, dans le cadre d’une campagne internationale de sensibilisation à la persécution des chrétiens et à la nécessité de garantir la liberté religieuse.

La fondation pontificale internationale Aid to the Church in Need (ACN) a lancé la première campagne #RedWeek en 2015. Elle s’est depuis étendue à de nombreux pays dans le monde.

Selon le rapport 2021 sur la liberté religieuse dans le monde, deux tiers de la population mondiale vivent dans des pays où il y a de graves violations de la liberté religieuse. Ces chiffres sont en augmentation. Ainsi, actuellement, de telles violations se produisent dans 42 % de l’ensemble des pays africains, le Burkina Faso et le Mozambique constituant deux exemples majeurs.

Cette année, la campagne #RedWeek met en lumière la façon dont les filles et les femmes issues de minorités chrétiennes et d’autres minorités religieuses sont victimes d’enlèvements, de mariages forcés, de conversions forcées et de violences sexuelles.

Thomas Heine-Geldern, président exécutif d’ACN, déclare que la campagne « envoie un message clair de solidarité aux chrétiens persécutés dans le monde entier ».  C’est « une façon de donner une voix à nos partenaires sur le terrain, à ceux qui souffrent tragiquement des conséquences de la persécution ».

Pour nous », poursuit-il, « la libre pratique de la religion est l’un des piliers de la démocratie libérale. Toute forme de discrimination fondée sur l’appartenance religieuse doit être rejetée catégoriquement. »

La #RedWeek se déroule cette année du 17 au 24 novembre, en commençant par l’Autriche avec un événement dans la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, suivie par d’autres pays. La liste des bâtiments qui seront illuminés en rouge est longue. Parmi ceux-ci, on compte les cathédrales de Montréal et de Toronto au Canada, la basilique de Montmartre à Paris et des bâtiments importants en Slovaquie ; en Australie, les écoles de six diocèses prévoient de ‘s’habiller en rouge’ ; et en Belgique, les participants allumeront des bougies pour les chrétiens persécutés.

Les victimes de persécutions sont souvent incapables de parler pour elles-mêmes. Cette année, un rapport rédigé par le bureau britannique de ACN donnera la parole aux jeunes femmes victimes de violences sexuelles et de conversion forcée. Le rapport britannique s’intitule « Hear Her Cries – The kidnapping, forced conversion and sexual victimisation of Christian women and girls » (Ecoutez leurs cris – Enlèvements, conversions forcées et  violences sexuelles faites aux femmes et filles chrétiennes) . Le rapport sera officiellement présenté au Parlement britannique à Westminster le 24 novembre, lors du #RedWednesday, et nous avons été informés que le bâtiment du Foreign and Commonwealth Office sera éclairé en rouge.

Partout dans le monde, les chrétiens se réuniront pour prier pour leurs frères et sœurs persécutés et pour le droit à la liberté religieuse. Ils se rendront également à l’église pour se souvenir de ceux qui ne peuvent pas le faire.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le P. Youssef Nasr, parle des défis auxquels sont confrontées les écoles catholiques au Liban en raison de la grave crise économique...
Les prêtres catholiques arrêtés par la milice russe ont assuré des soins pastoraux et sont restés dans les territoires occupés par la Russie...
"Somos una Iglesia muy pequeñita, pero pequeñita no significa muerta o insignificante"...