Soudan du Sud : « La visite du Pape sera une source de joie dans un pays où les enfants ont faim », affirme une religieuse missionnaire.

Le Pape au Soudan du Sud: L’annonce que le Saint-Père envisage de se rendre au Soudan du Sud en février prochain a été reçue « avec une grande joie » par la communauté catholique du pays, déclare Sœur Beta Almendra, une religieuse de la mission de Wau, la deuxième ville la plus peuplée de ce pays africain.

Cette joie est compréhensible après le report, pour des raisons de santé, de la visite du Saint-Père initialement prévue pour le début du mois de juillet de cette année. Elle se comprend aussi parce que le pays a besoin de l’attention de la communauté internationale.

La violence entre groupes armés et la famine sont deux des problèmes les plus graves de ce pays. On estime que sept millions de personnes, soit un tiers de la population, sont dans un état d’insécurité alimentaire grave. Cette situation avait déjà été aggravée par la pandémie de Covid 19, et est devenue encore plus compliquée à cause de la guerre en Ukraine.

Le Pape au Soudan du Sud
Soutien à la prévention de la faim géré par les Missionnaires Comboniens de la paroisse de Sainte-Croix.

S’adressant au bureau portugais de la fondation internationale Aid to the Church in Need (ACN), Sœur Beta a déclaré que « le soutien international fait cruellement défaut » et que cela commence à se faire sentir sur le terrain. « Il y a des organisations non gouvernementales qui se retirent », explique la religieuse portugaise de 52 ans.

« Ici, au Soudan du Sud, nous n’avons toujours pas de stabilité, nous ne pouvons pas avancer seuls », a-t-elle expliqué en donnant l’exemple de la faim : « Dans l’une des écoles où je travaille, nous avions l’habitude de donner de la nourriture une fois par jour, et c’était, pour beaucoup d’élèves, la seule fois où ils mangeaient des haricots ou du riz. Mais l’école a dû réduire cette aide en raison du manque de soutien et parce qu’il n’y a pas d’argent pour acheter de la nourriture pour les élèves ». Les conséquences se traduisent par une augmentation des maladies et une baisse des résultats scolaires.

Bien que la région de Wau soit actuellement en paix, contrairement à d’autres régions du pays, la faim est l’une des principales conséquences des troubles politiques au Soudan du Sud, en guerre civile depuis 2013, entre les partisans du Président Salva Kiir, membre de l’ethnie Dinka, et le vice-président Riek Machar, de l’ethnie Nuer. La guerre a déjà causé la mort de quelque 400.000 personnes et déplacé plus de deux millions de personnes.

Le Pape au Soudan du Sud
Photo de groupe avec Sœur Beta Almendra à Wau.

C’est le 15 septembre, lors de son voyage de retour du Kazakhstan, que le pape François a annoncé qu’il prévoyait de reprogrammer le voyage au Soudan du Sud et en République Démocratique du Congo. La visite se fera en compagnie de l’archevêque de Canterbury, Mgr Justin Welby, primat de l’Église anglicane, très présente au Soudan du Sud. Mgr Welby a assisté à une retraite organisée par le pape en 2019 au Vatican en présence des principaux dirigeants politiques du Soudan du Sud.

ACN soutient le travail pastoral auprès des réfugiés et la formation des religieuses et des catéchistes, elle subventionne les prêtres au moyen d’offrandes de messe et les assiste dans leur formation pastorale et spirituelle. La fondation a également contribué à la construction et à la rénovation d’installations pour le travail pastoral dans des villes telles que Wau, Juba et Yirol.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le P. Youssef Nasr, parle des défis auxquels sont confrontées les écoles catholiques au Liban en raison de la grave crise économique...
Les prêtres catholiques arrêtés par la milice russe ont assuré des soins pastoraux et sont restés dans les territoires occupés par la Russie...
"Somos una Iglesia muy pequeñita, pero pequeñita no significa muerta o insignificante"...