La #RedWeek de la fondation ACN met en lumière la persécution des chrétiens dans le monde entier

Du 19 au 26 novembre se déroulera la campagne #RedWeek (#SemaineRouge) organisée par la fondation pontificale internationale Aid to the Church in Need (ACN) dans le but d’attirer l’attention sur le manque de liberté religieuse et les défis auxquels sont confrontés les chrétiens persécutés dans diverses parties du monde.

Fontaine de Trevi
Fontaine de Trevi

Dans un monde de plus en plus marqué par les conflits, il se pourrait que la persécution des chrétiens et l’érosion du droit universel à la liberté religieuse passent inaperçues. C’est pourquoi l’objectif de cette campagne de la fondation, qui consiste notamment à illuminer en rouge des monuments et autres bâtiments dans le monde entier, est de veiller à ce qu’ils ne soient pas oubliés. De nombreux bureaux nationaux organiseront des événements de sensibilisation sur ce thème, en mettant l’accent sur la prière et sur les témoignages des personnes mêmes qui ont souffert de persécutions.

Au moins 10.000 personnes sont attendues aux nombreuses initiatives organisées par ACN dans une douzaine de pays. De même, vingt cathédrales du monde entier seront revêtues de rouge, dont la cathédrale Saint-Patrick de Melbourne (Australie) qui accueillera le 22 novembre la deuxième édition annuelle de La Nuit des Témoins, avec la présence entre autres du Patriarche de l’Église melkite catholique, Mgr Joseph Absi, qui parlera de la situation des chrétiens en Syrie et au Proche-Orient.

En Autriche, plus de 100 paroisses ont confirmé leur participation à l’initiative. Des églises et des bâtiments publics, dont le Parlement autrichien, seront illuminés. L’un des temps forts sera une mobilisation éclair (ou « flash mob », un rassemblement fugace de nombreuses personnes) sur la place Saint-Étienne de Vienne et une rencontre avec le Président du Parlement autrichien. Un événement similaire est prévu en Slovaquie voisine, où les impressionnants châteaux de Nitra et de Bratislava et d’autres monuments et églises d’importance, tels que la cathédrale Sainte-Élisabeth de Kosice, seront illuminés en rouge. Une foule massive est également attendue pour un concert caritatif en faveur des chrétiens persécutés dans l’église de la Sainte Famille.

Des cathédrales revêtues de rouge

En Allemagne, une centaine d’églises – dont les cathédrales de Passau, Ratisbonne, Fribourg, Dresde et Paderborn – seront illuminées en rouge, et il y aura aussi des temps de prière et les témoignages de Mgr Ashkarian, évêque d’Alep (Syrie), et de Mgr Shaw, archevêque de Lahore (Pakistan), deux pays où les chrétiens font face à des difficultés en raison de leur religion.

Intérieur de la cathédrale de Fribourg
Intérieur de la cathédrale de Fribourg

La campagne #RedWeek a également été accueillie avec enthousiasme ces dernières années aux Pays-Bas. La présente édition réunira une fois de plus environ 150 paroisses catholiques et protestantes qui accueilleront un large éventail d’activités et de conférences, ou y participeront. En de nombreuses églises auront lieu des messes, des temps de prière et des rassemblements œcuméniques, d’autres ouvriront simplement leurs portes aux fidèles pour qu’ils prient et allument des bougies pour les chrétiens qui souffrent.

Le Royaume-Uni concentrera ses événements sur la campagne #RedWednesday qui tombe cette année le 22 novembre, et dont l’objectif principal sera de montrer la situation difficile en Afrique avec la présentation d’un rapport sur la liberté religieuse sur ce continent. La campagne comportera deux éléments clés : la prière de 100.000 dizaines de chapelet pour l’Afrique et le concours £100,000 Matched Challenge for Africa, qui vise à collecter des fonds pour des projets liés aux victimes de l’absence de liberté religieuse. Il y aura aussi le témoignage d’un couple nigérian qui a survécu à l’attentat de la Pentecôte 2022 à Owo, dans le diocèse d’Ondo. Cette attaque terroriste a fait 39 morts et environ 80 blessés.

En France, les cathédrales de Chartres, Bayonne, Reims, Angers, Caen, Bourges et Versailles seront illuminées en rouge. À Paris, des événements de prière et d’information seront organisés, avec des veillées à la basilique de Montmartre et dans l’église de la Sainte Trinité, cette dernière étant dédiée aux jeunes.

La #RedWeek en Amérique

Le Canada accueillera des événements à différents endroits, notamment à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, le plus grand sanctuaire au monde dédié à ce saint. Dans la même ville, une messe sera célébrée dans la cathédrale Marie-Reine du Monde. À Toronto, il y aura une vigile à la cathédrale Saint Michael’s. Les évêques diocésains animeront les événements et les édifices respectifs seront illuminés en rouge.

La cathédrale de Morelia illuminée en rouge - la nuit
La cathédrale de Morelia illuminée en rouge – la nuit

La #RedWeek se déroulera également dans plusieurs pays ibéro-américains, comme le Mexique et la Colombie, où le sanctuaire de Las Lajas sera illuminé en rouge. Il y aura aussi plusieurs événements spécialement destinés aux jeunes à Cali et Bogota, dont une Via Lucis, où les participants pourront entendre le témoignage d’un prêtre ougandais et d’une sœur missionnaire vénézuélienne travaillant dans la région colombienne de Pacífico.

L’initiative de la Semaine rouge trouve son origine au Brésil, lorsqu’en 2015, le bureau brésilien de la fondation ACN a organisé l’illumination en rouge de la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, afin de symboliser la persécution des chrétiens en Irak. Inspiré par cette initiative, en avril de l’année suivante, le bureau italien d’ACN a illuminé la fontaine de Trevi en rouge, et plus tard, le bureau britannique a élargi l’idée et introduit le concept de #RedWednesday pour honorer les personnes persécutées pour leur foi dans le monde entier un mercredi spécifique de novembre. Depuis lors, d’autres pays ont suivi son exemple, et l’initiative a reçu le soutien de nombreuses autres régions et de diverses confessions chrétiennes dans une démonstration ostensible de solidarité.

La fondation Aid to the Church in Need (ACN) finance plus de 5.000 projets chaque année dans quelque 140 pays, aidant les chrétiens à vivre leur foi lorsqu’ils sont opprimés ou n’ont pas les moyens de répondre à leurs besoins pastoraux.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le 2 juin, les Mexicains se rendront aux urnes dans un pays confronté à une flambée de violence...
Malgré la crise humanitaire dévastatrice, père Gabriel Romanelli, curé de la paroisse de la Sainte Famille à Gaza,...
On estime que la Chine - sans compter Hong Kong et Macao - compte entre 50 et 70 millions...