A la recherche de leaders pour aider à reconstruire l’Église en Irak

Le rassemblement de près de deux mille jeunes chrétiens en Irak redonne de l’espoir pour l’avenir, et encourage les nouvelles générations à rester et à investir dans leur pays et dans leur communauté. La fondation ACN a contribué à faire de ce projet une réalité.

Plus de 1.800 jeunes chrétiens de sept archidiocèses et plus de 60 paroisses se sont réunis à Ankawa, en Irak, du 29 juin au 1er juillet. La Rencontre des Jeunes à Ankawa (RJA) a réuni des jeunes et des responsables religieux de l’Église catholique chaldéenne, la plus grande Église chrétienne d’Irak.

christians iraq

Ce festival de la jeunesse organisé près d’Erbil, dans le nord kurde de l’Irak, proposait des messes, confessions, retraites, séminaires, débats, de la catéchèse et d’autres formes d’éducation chrétienne. Erbil est devenu un havre de paix pour des milliers de chrétiens qui, il y a près de dix ans, fuyaient la persécution des fondamentalistes de l’État Islamique qui occupaient Mossoul et des dizaines de villes et de villages chrétiens dans la plaine de Ninive.

« Les chrétiens d’Irak ont été confrontés à de nombreux défis depuis l’Etat Islamique et avant. Ils se tournent vers l’Église pour qu’elle les guide et les aide à construire leur avenir, ce que nous faisons par le travail pastoral et la construction de structures : nous avons maintenant six églises, un séminaire, plusieurs centres catéchétiques, quatre écoles, une université et un hôpital » a déclaré Mgr Bashar Warda, archevêque d’Erbil, dans un message envoyé à la fondation internationale Aid to the Church in Need (ACN), qui aide à financer le rassemblement. « Les jeunes sont notre avenir. Notre mission est de leur donner de l’espoir et un but dans leur vie au sein de leur patrie, en affermissant leur foi et en les dotant des compétences suffisantes pour les aider à surmonter les défis auxquels ils sont confrontés ».

« Ce à quoi nous aspirons, c’est à une génération de jeunes qui participent à la présence de l’Église en Irak. La Rencontre des Jeunes à Ankawa joue un rôle important dans la réalisation de cet espoir, car il renforce la foi, crée des amitiés, élimine l’isolement et a un impact sur leur vie et celle de leurs familles », a ajouté l’archevêque.

christians iraq

Yara Khorany est l’une des jeunes participantes à la RJA, et elle considère ce rassemblement comme une occasion de former de futurs leaders. « Tous ces jeunes présents ici, ce sont les jeunes chrétiens de la région, nous ne voulons pas qu’ils s’en aillent, nous ne voulons pas qu’ils quittent le pays, nous voulons qu’ils restent ici et nous voulons qu’ils contribuent à la reconstruction. Une partie de la mission consiste à découvrir de nouveaux leaders, de nouveaux potentiels, afin qu’ils puissent aider la communauté à se relever. Le but de ce genre d’événements est de montrer que nous sommes une Église vivante, que nous sommes ici et que nous ne voulons pas quitter cet endroit », explique la bénévole de 23 ans, qui fait partie de l’équipe média de l’événement.

christians iraq

Arrêter l’exode

Les chrétiens ont quitté l’Irak en masse au cours des dernières décennies, menaçant l’existence même de la communauté dans la région. Selon Yara Khorany, même si la situation actuelle n’est pas aussi mauvaise qu’à l’époque où l’État Islamique dominait une grande partie du pays, notamment Mossoul, la deuxième ville du pays, la communauté chrétienne est toujours confrontée à des situations difficiles. « Il y a encore des difficultés pour les chrétiens ici, il y a encore des persécutions religieuses. Mais c’est devenu différent dans le sens où l’Église se reconstruit, l’Église essaie de développer son potentiel. Il y a cette capacité de vouloir et d’essayer de construire, afin que nous puissions récupérer autant que possible ».

christians iraq

De nombreux jeunes et adultes présents à Ankawa ces jours-ci ont été directement touchés par les pires années de l’État Islamique, mais Yara Khorany dit que cela n’a pas affaibli leur foi. Au contraire, « il y a un fort désir de rester et de soutenir l’Église, afin que le christianisme ne disparaisse pas de la région. Il y a certainement eu des conséquences économiques, sociales et autres, mais les gens s’accrochent à la foi chrétienne et essaient vraiment d’appliquer les valeurs chrétiennes dans leur vie ».

« Nous sommes un peuple paisible. Notre message est que, malgré les difficultés que nous avons rencontrées, nous voulons promouvoir la paix, nous voulons promouvoir une culture de coexistence avec toutes les autres religions et groupes du pays ».

christians iraq

Merci au Pape et à la fondation ACN

Des événements tels que la RJA jouent un rôle très important pour maintenir le moral de la jeunesse chrétienne, mais ces dernières années, il y a également eu d’autres moments forts, en particulier la visite du pape en Irak en 2021. « La visite du pape a été une lumière, car elle a montré qu’il était là, qu’il se souciait de nous et qu’il nous encourageait à vivre notre foi, malgré les nombreuses difficultés. Certains ne croyaient pas que cela se produirait réellement. J’étais à l’événement, et certaines personnes pleuraient de joie parce que cette visite était enfin devenue une réalité et que le pape François était là. C’étaient vraiment un moment de joie et d’espoir ».

christians iraq

La fondation ACN soutient l’Église en Irak depuis de nombreuses années et a été un partenaire majeur dans le financement de la Rencontre des Jeunes à Ankawa, couvrant plus de 70% du coût total prévu. Dans son message, Mgr Warda a tenu à saluer ce soutien, affirmant que sans lui, le rassemblement n’aurait pas eu lieu, et Yara Khorani le confirme. « Nous insistons pour voler de nos propres ailes, et nous ne pouvons le faire que grâce à l’aide que nous recevons de la fondation ACN, alors merci beaucoup de nous aider à nous reconstruire », a-t-elle déclaré.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

L’attentat perpétré dans le diocèse de Dori, dimanche 25 février, n’est que le dernier d’une série d’attentats terroristes au Burkina...
Regina Lynch, Présidente exécutive de ACN International : « Il est essentiel de garantir le droit de pratiquer sa foi...
L’évêque de Pemba affirme que la situation causée par l’insurrection djihadiste est déjà désastreuse, mais il craint que le pire...