Déclaration de Thomas Heine-Geldern, Président exécutif de la Fondation Aide à l’Église en Détresse

La Fondation pontificale AED est profondément choquée par l’horrible attaque qui a eu lieu hier dans la basilique Notre-Dame de l’Assomption à Nice, en France, tuant trois personnes, dont une femme décapitée.

L’AED dénonce cette flambée de violence, cet énième acte terroriste en France, un de plus sur la longue liste des crimes contre les chrétiens dans le monde.

Nos pensées et nos prières vont aux victimes, aux personnes blessées, à leurs familles et à toute la communauté catholique française. Nous appelons tous les leaders politiques et religieux dans le monde à condamner fermement et explicitement cette attaque islamiste.

Comme l’ont écrit les évêques français, ces personnes ont été attaquées parce qu’elles étaient à l’église. Elles ont été tuées parce qu’elles « représentaient un symbole à abattre ».

Thomas Heine-Geldern, Président exécutif de la Fondation Aide à l’Église en Détresse.
Thomas Heine-Geldern, Président exécutif de la Fondation Aide à l’Église en Détresse.

Nous sentons que ces jours-ci, les chrétiens d’Europe subissent une attaque radicale et viscérale sur deux fronts : l’un qui veut effacer ses racines et créer une société purement individualiste, sans Dieu, et un autre front qui s’est radicalisé et qui veut imposer avec force un régime islamiste fondamentaliste, semant, comme hier, la terreur et la violence, en abusant du nom de Dieu.

Face à tout type de radicalisme, nous devons élever la voix et donner une réponse ferme et déterminée. Cependant, il ne peut pas s’agir d’une « liberté d’expression » mal comprise qui conduit à offenser et ridiculiser les symboles de la foi ou de la confession d’autrui. La liberté est le plus grand droit que nous ayons, mais personne ne devrait en son nom violer les droits naturels des individus ni offenser le sentiment religieux.

Benoit de Blanpré, directeur de l’AED France :

« Aujourd’hui, en France, des chrétiens sont assassinés au sein même de leurs églises. Demandons au père Jacques Hamel, lui aussi égorgé dans son église le 26 juillet 2016, d’intercéder pour que cette barbarie cesse et que les chrétiens puissent vivre librement leur foi ».

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le P. Youssef Nasr, parle des défis auxquels sont confrontées les écoles catholiques au Liban en raison de la grave crise économique...
Les prêtres catholiques arrêtés par la milice russe ont assuré des soins pastoraux et sont restés dans les territoires occupés par la Russie...
"Somos una Iglesia muy pequeñita, pero pequeñita no significa muerta o insignificante"...