Brésil: Un bateau pour la pastorale dans une paroisse d’Amazonie

La prélature d’Itacoatiara se situe en Amazonie et s’étend sur une superficie de plus de 58.000 kilomètres carrés, donc supérieure à certains des pays européens les moins grands, comme les Pays-Bas ou la Suisse. Ici, les principales voies de circulation sont les rivières, car il y a peu de routes et les voyages en avion sont très coûteux. Les distances sont immenses : jusqu’à 2.000 kilomètres par voie d’eau ! Les prêtres, trop peu nombreux, ne peuvent donc se rendre dans certaines paroisses qu’une ou deux fois par an. Tandis que le prêtre se concentre sur l’administration des sacrements, les missionnaires laïcs qui l’accompagnent proposent la catéchèse ainsi que d’autres formes d’instruction religieuse.

La paroisse de Cristo Rei (Christ-Roi), qui a son siège dans la ville d’Itacoatiara, compte 48 paroisses suffragantes, dont cinq se situent sur une île amazonienne et 30 sur les rives du Rio Arari. La grande majorité des paroisses riveraines disposent d’une chapelle, mais certaines sont trop pauvres pour en construire une. Parmi les activités pastorales des paroisses, on compte la célébration de la Parole, la catéchèse, la préparation aux sacrements, la formation aux soins de santé et bien d’autres choses encore. Cependant, avec un petit bateau il faut faire jusqu’à dix heures de voyage pour atteindre la paroisse la plus éloignée.

Le curé indien Leo Jayaraj Arulappan, MMI (Missionários de Maria Imaculada), y assiste, ainsi que le prêtre indien Pe. Simeão, MMI, 45 communautés, dont 3 seulement se trouvent dans la ville d'Itacoatiara, tandis que les autres sont réparties le long du fleuve Amazonas (Ilha do Risco) et de la rivière Arari. Ces communautés peuvent être atteintes par bateau à moteur depuis Itacoatiara en 45 minutes à 10 heures (communauté de Nova Olinda).
Le curé indien Leo Jayaraj Arulappan, MMI (Missionários de Maria Imaculada), y assiste, ainsi que le prêtre indien Pe. Simeão, MMI, 45 communautés, dont 3 seulement se trouvent dans la ville d’Itacoatiara, tandis que les autres sont réparties le long du fleuve Amazonas (Ilha do Risco) et de la rivière Arari. Ces communautés peuvent être atteintes par bateau à moteur depuis Itacoatiara en 45 minutes à 10 heures (communauté de Nova Olinda).

Pour l’instant, la paroisse ne dispose que d’un bateau à moteur de 70 chevaux qui peut accueillir sept personnes. Il avait déjà été acheté d’occasion, et avec temps il fonctionne de plus en plus mal. Ce bateau ne se compose que de deux petits canots et n’est pas stable. Lorsque le niveau de l’eau augmente, des troncs d’arbres flottent souvent à la surface de l’eau et risquent fortement d’entrer en collision avec le bateau, ce qui le ferait éclater. À cela s’ajoutent les coûts élevés du carburant.

Avec notre aide, un bateau neuf en aluminium pour huit à neuf passagers, plus sûr, doit maintenant être acheté, ce qui facilitera considérablement le travail pastoral. Nous avons promis 27.600 euros.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Ce qui aurait dû être un symbole d’espoir pour les chrétiens d’Irak s’est transformé en un moment de désespoir. La...
Le programme d’aide à 464 familles comprend des articles de première nécessité, la rénovation de maisons et l’achat de véhicules...
L'évêque auxiliaire de Lviv, Mgr Edward Kawa, a qualifié l'attaque de drones sur la ville de Lviv, dans l'Ouest de...