Beaucoup de choses auraient été impossibles sans le soutien de l’AED.

Lettres de remerciement du monde entier

« La gratitude est la seule réponse digne à un cadeau de Dieu ». C’est ainsi qu’un prêtre du Brésil exprime sa reconnaissance pour le soutien de l’AED. Actuellement, l’œuvre internationale de bienfaisance catholique reçoit tous les jours des dizaines de lettres de remerciement en provenance du monde entier. Ces lettres montrent surtout que le soutien de l’AED porte ses fruits !

Pour vivre dans la jungle tropicale en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il faut des nerfs d’acier – et un moyen de transport robuste. Voilà pourquoi le Père Martin Prado de Vanimo se réjouit du tout-terrain Land Cruiser financé par les bienfaiteurs de l’AED : « Nous sommes en train de créer les premières paroisses dans cette région. Nous avons déjà sept nouvelles communautés. Nous avons édifié et consacré leurs églises qui sont des bâtiments très simples et très modestes, mais magnifiques aux yeux de Dieu. » Dans la région de Vamino, où la première mission ne s’est établie qu’en 1936, le prêtre y pose encore les bases : « Nous enseignons tout aux fidèles, du signe de la croix jusqu’à la signification des sacrements du baptême et de la Sainte Eucharistie… Je peux vous dire que tout cela serait très difficile sinon impossible à réaliser si nous n’avions pas ce véhicule que l’AED nous a aidé à acquérir ».

Pour vivre dans la jungle tropicale en Papouasie-Nouvelle-Guinée, il faut des nerfs d’acier – et un moyen de transport robuste. Voilà pourquoi le Père Martin Prado de Vanimo se réjouit du tout-terrain Land Cruiser financé par les bienfaiteurs de l’AED : « Nous sommes en train de créer les premières paroisses dans cette région. Nous avons déjà sept nouvelles communautés. Nous avons édifié et consacré leurs églises qui sont des bâtiments très simples et très modestes, mais magnifiques aux yeux de Dieu. » Dans la région de Vamino, où la première mission ne s’est établie qu’en 1936, le prêtre y pose encore les bases : « Nous enseignons tout aux fidèles, du signe de la croix jusqu’à la signification des sacrements du baptême et de la Sainte Eucharistie… Je peux vous dire que tout cela serait très difficile sinon impossible à réaliser si nous n’avions pas ce véhicule que l’AED nous a aidé à acquérir ».

Au Cameroun, pays voisin de la République démocratique du Congo, Arthur Blanchard Ngono, l’un des 25 séminaristes du diocèse de Kribi, est reconnaissant de pouvoir poursuivre sa formation de prêtre grâce au soutien de l’AED : « Vous nous avez soutenus dans une période économiquement très difficile. Cependant, je ne souhaite pas seulement exprimer mes remerciements pour l’aide financière que vous nous avez envoyée pendant la crise économique provoquée par la pandémie COVID 19, mais aussi parce que vous transmettez un message, un message qui consiste à toujours porter le fardeau des faibles. Cet enseignement se gravera à jamais dans ma mémoire et me donne depuis une vision altruiste de la prêtrise. »

Dans la paroisse de Santo Antonio à Tanquinho, au Brésil, le Père Leomário Goncalves dos Santos exprime ses remerciements pour le don de 1 040 bibles pour enfants de l’AED en langue portugaise. A l’origine, il avait fait des projets complètement différents : « Notre rêve était que chaque habitant de notre ville ait sa propre Bible. Mais Dieu nous a montré un chemin plus beau, qui commence par l’évangélisation des enfants, des adolescents, des jeunes et, finalement, aussi de leurs familles » Et il ajoute dans sa lettre : « La gratitude est la seule réponse digne à un cadeau de Dieu. »

L’aide que l’AED a pu accorder aux paroisses du monde entier a été reçue avec une joie et une gratitude particulière au cours de cette année très difficile. Les nombreuses lettres de remerciement sont un puissant encouragement à poursuivre ce travail important dans les années à venir.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Les chrétiens du Pakistan ont demandé aux autorités du Pendjab de traduire en justice les auteurs de l’attaque...
Le génocide rwandais de 1994 est connu dans le monde entier. Le fait qu'il ait eu pour conséquence...
L’archevêque de Panama a parlé à Aid to the Church in Need (ACN) de son expérience dans la...