Aux captifs la libération

Compte à rebours avant le lancement d’un rapport sur les chrétiens innocents détenus contre leur volonté

La situation critique des chrétiens enlevés ou injustement emprisonnés est au centre d’un nouveau rapport publié la semaine prochaine par le siège britannique de la Fondation catholique Aide à l’Église en Détresse (AED).

Le rapport « Aux captifs la libération : rapport sur les chrétiens injustement détenus pour leur foi » (Set Your Captives Free: A Report on Christians unjustly detained for their Faith) sera lancé mercredi (25 novembre). Cela coïncide avec le #Red Wednesday, une initiative lancée en 2015 par l’AED pour soutenir les chrétiens qui souffrent et sont persécutés.

 Le rapport dresse le portrait d’individus de différents âges, enlevés par des groupes extrémistes ou arrêtés par l’État et détenus sans avoir été inculpés. John Pontifex, rédacteur en chef du rapport, a déclaré : « Dans différentes parties du monde, les chrétiens sont injustement privés de leur liberté, souvent parce qu’ils refusent d’abandonner leur foi. Ils vivent dans la peur et beaucoup souffrent dans un total silence. Qui sera leur voix ? Aux captifs la libération  leur donne l’occasion de raconter leurs histoires, de demander justice et d’appeler à la liberté ».

Ce document, le premier du genre réalisé par l’Œuvre catholique de bienfaisance, complète d’autres projets de recherche en cours de l’AED, dont le Rapport sur la liberté religieuse dans le monde et Persécutés et oubliés ? Rapport sur les chrétiens opprimés pour leur foi. Il vise à servir de tremplin à l’AED, pour plaider en faveur de la libération des personnes injustement détenues et exiger que les auteurs de crimes soient traduits en justice.

De nombreux pays du monde entier, du Canada à l’Australie, participent à l’initiative #RedWeek. Dans ce cadre, des monuments symboliques seront illuminés en rouge, comme la statue du Christ « Cristo Redentor » à Rio de Janeiro (où la campagne a commencé en 2015), et qui sera éclairée pour faire mémoire des victimes de persécutions dans le nord du Mozambique où l’on estime que plus de 2.000 personnes ont été tuées, tandis que plus de 400.000 autres ont été forcées de fuir leurs habitations. En Colombie, dans la droite ligne du rapporte publié, la Cathédrale Primada de Bogotá sera illuminée pour demander que l’on prie pour la libération de la missionnaire colombienne Gloria Narvaez, enlevée au Mali en 2017.

Au Royaume-Uni, les gens marqueront le #Red Wednesday – le 25 novembre – en portant du rouge (par exemple une écharpe rouge), en utilisant les médias sociaux pour promouvoir la campagne. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web:                     . En raison des restrictions dues au coronavirus, les gens sont invités à marquer un « #RedWednesday at home », en créant chez eux un petit coin rouge, par exemple avec une bougie rouge et d’autres motifs en rouge, avec des photos et des messages partagés sur Twitter, Facebook et ailleurs.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Mgr Samson Shukardin, président de la Conférence épiscopale du Pakistan, s’est félicité de la décision de la Cour suprême de...
ACN fournit une aide d'urgence pour l'assistance médicale et humanitaire aux familles touchées. Les chrétiens résidant en Cisjordanie et...
Dix ans après le début de la guerre en Ukraine, la fondation ACN consacrera sa campagne de Carême 2024 à soutenir...