ACN valide le financement de nombreux projets de panneaux solaires pour aider l’Église au Liban et en Syrie à surmonter la crise de l’électricité

Alors que le monde célèbre le 30ème anniversaire de la Journée mondiale du soleil le 3 mai et pour rappeler l’importance des ressources énergétiques renouvelables, la fondation Aid to the Church in Need explique comment les panneaux solaires font une grande différence dans la vie des paroisses, des ordres religieux et des institutions dans les pays où les coûts de l’électricité ont considérablement augmenté.

Soutien d'urgence à 2 écoles appartenant à la congrégation des "Soeurs missionnaires de Notre Dame des Apôtres".
Soutien d’urgence à 2 écoles appartenant à la congrégation des « Soeurs missionnaires de Notre Dame des Apôtres ».

La crise financière qui a frappé le Liban et la Syrie ces dernières années a rendu la vie de tous les citoyens difficile à bien des égards. De nombreux produits qui étaient autrefois considérés comme des produits courants ont maintenant atteint des prix prohibitifs. C’est le cas de l’électricité. En Syrie, son prix a récemment augmenté de 500 %.

Dans de nombreuses régions du Liban, l’électricité fournie par l’État n’est disponible qu’environ quatre heures par jour, ce qui signifie que les gens doivent recourir à des générateurs à combustible très coûteux. En Syrie, la situation est encore pire, avec une fourniture d’électricité qui va de zéro à trois heures par jour, selon les régions, et des générateurs souvent gérés par des organisations mafieuses. Dans certaines régions du pays, comme la capitale Damas ainsi que Homs, les générateurs sont pour la plupart indisponibles, laissant la population entièrement dépendante de la fourniture très limitée d’électricité par l’État.

Naturellement, les activités de l’Église s’en trouvent profondément affectées. Des paroisses et des communautés ne sont pas en mesure de fournir des services à leurs fidèles, le stockage de la nourriture et le chauffage sont limités, et la hausse des prix se répercute sur le coût de l’accueil des groupes de retraitants ou des rassemblements religieux. Ce phénomène a également un impact sur les activités sociales de l’Église : les orphelinats, les maisons de retraite, les écoles et les jardins d’enfants ont du mal à fonctionner dans l’obscurité. Les intoxications alimentaires sont fréquentes à cause du manque de réfrigération.

Extension du système de panneaux solaires dans le centre pastoral du diocèse maronite de Batroun.
Extension du système de panneaux solaires dans le centre pastoral du diocèse maronite de Batroun.

C’est pourquoi l’œuvre internationale catholique de bienfaisance Aid to the Church in Need (ACN) a financé un vaste programme visant à aider les institutions ecclésiastiques à installer des panneaux solaires. Au cours des dernières années, l’organisation a approuvé le financement de plus de 60 projets en Syrie et au Liban, pour une valeur de plus de 1,7 million de dollars, permettant ainsi aux bénéficiaires de retrouver la lumière et l’espoir. Au total, 24 congrégations religieuses bénéficient de ces projets, ainsi que 37 paroisses de 16 diocèses dans les deux pays. L’énergie solaire alimente également 11 couvents, sept séminaires et noviciats, ainsi que 22 écoles.

En passant de l’électricité produite par l’État ou des générateurs à base de combustibles fossiles à l’énergie solaire, ces bâtiments ecclésiastiques offrent également un exemple d’alternatives durables et respectueuses de l’environnement, conformément à la préoccupation souvent exprimée par le Saint-Siège de prendre soin de la maison commune.

« Vous nous donnez les outils pour construire un avenir »

Au Liban, par exemple, la paroisse St Takla, dans le quartier de Kartaboun, Jbeil, avait l’habitude de payer 60 dollars par mois pour son électricité, mais depuis l’installation des panneaux solaires, la facture mensuelle n’est plus que de trois dollars, ce qui signifie davantage d’argent pour la mission pastorale de la paroisse, a déclaré le Père Christian Gerges à ACN.

Les sœurs de la Congrégation de la Sainte Famille expliquent également que beaucoup de choses ont changé grâce aux panneaux solaires. « L’État fournit une ou deux heures d’électricité par jour, mais elle est très coûteuse. Nous avions une chambre froide et trois réfrigérateurs, maintenant nous n’en avons plus qu’un. Avant, nous devions payer un abonnement au générateur qui nous coûtait 30 dollars, plus des frais d’électricité entre 300 et 400 dollars, mais maintenant, grâce aux panneaux solaires, ces dépenses sont tombées à 6 dollars, et pour les mois d’automne, ce n’était rien du tout, donc nous avons beaucoup économisé », explique Sœur Yaout.

Soutien d'urgence comprenant des bourses pour 130 étudiants, des allocations pour 163 enseignants et des panneaux solaires.
Soutien d’urgence comprenant des bourses pour 130 étudiants, des allocations pour 163 enseignants et des panneaux solaires.

Les sœurs travaillent en particulier avec des handicapés mentaux, et les économies d’électricité réalisées leur permettent de faire payer moins cher aux groupes qui séjournent dans la maison d’hôtes du couvent, ce qui prouve que les avantages tirés des projets de panneaux solaires se propagent, comme des rayons de lumière, sur l’ensemble de la communauté chrétienne.

Un autre exemple vient de Zgharta, où la congrégation des Antonins dirige l’école Mar Antonios. Lors d’une récente visite, un élève a déclaré à ACN : « Ces nouveaux panneaux solaires vont vraiment changer notre vie quotidienne. Ils nous permettront de mieux comprendre nos leçons. C’est comme si vous nous donniez les outils pour bâtir notre avenir, et nous vous en sommes vraiment reconnaissants ».

Un enseignant a ajouté : « La situation est compliquée, nous souffrons de la crise, mais un grand merci à ACN pour tout ce que vous avez fait. Evidemment, la présence de panneaux solaires a changé beaucoup de choses, notamment au niveau de l’enseignement. Nous avons maintenant de l’électricité pour les tableaux numériques et nous pouvons enseigner dans de meilleures conditions ».

ACN continuera à soutenir des projets de panneaux solaires pour aider l’Église à faire face aux difficultés dans les endroits les plus nécessiteux du monde et pour fournir des solutions énergétiques viables et durables, permettant à l’Église de poursuivre sa mission.

 

Par Filipe d’Avillez.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Voici le témoignage de Sœur Joséphine Toyi du Burundi. Née dans un contexte de crise politique, elle a...
Le 2 juin, les Mexicains se rendront aux urnes dans un pays confronté à une flambée de violence...
Un chrétien a été brutalement battu ce 25 mai après avoir été faussement accusé d’avoir brûlé des pages...