Pakistan. ACN se joint aux efforts pour aider les victimes des pires inondations en 30 ans

Face à plus d’un millier de morts et de nombreuses autres personnes dans le besoin, l’Église s’est mobilisée pour aider les victimes des inondations au Pakistan. Deux évêques ont contacté ACN [Aide à l’Église en Détresse (AED)] pour expliquer la situation, et la fondation s’est engagée à fournir de l’aide au travers de projets à Hyderabad et Karachi, deux des diocèses de la province du Sindh, la plus touchée par la catastrophe.

L’Église catholique locale au Pakistan fait ce qu’elle peut pour aider les victimes des inondations dues à la mousson, qui ont dévasté de grandes parties du pays au cours des dernières semaines.

Alors que le nombre officiel de morts dépasse les 1.500, auxquels il y a lieu d’ajouter plusieurs milliers de blessés et plus de six millions de personnes directement touchées par les pires inondations de ces 30 dernières années, une aide d’urgence est nécessaire pour éviter que les conséquences des pluies ne soient pires que les inondations elles-mêmes.

victimes inondations pakistan
Les victimes des inondations dans le diocèse de Hyderabad, au Pakistan.

La situation dans le diocèse d’Hyderabad est tragique, selon les informations envoyées à ACN par Mgr Samson Shukardin. Les 19 paroisses des 22 districts de la province du Sindh sont gravement touchées par les inondations. « Des milliers de familles se retrouvent entourées d’eau et des milliers d’autres sont au bord de la route dans des installations inappropriées. Elles n’ont pas de nourriture, pas d’eau potable, pas d’abri, pas de latrines et pas d’hôpital. Ce sont les enfants qui souffrent le plus. Les gens tombent malades en buvant de l’eau contaminée et le fléau des moustiques propage le paludisme et différentes maladies de peau dans les communautés touchées par les récentes inondations », explique l’évêque.

« De nombreuses familles se sont réfugiées dans les églises locales car leurs maisons ont été inondées par l’eau de pluie, mais beaucoup d’églises sont également inondées. Les eaux en crue ont causé des dommages aux bâtiments ecclésiaux et aux centres communautaires du diocèse », explique Mgr Shukardin, ajoutant qu’il avait reçu des appels à l’aide de prêtres et de laïcs de tout le diocèse. Voyant la nécessité pour l’Église d’agir rapidement, l’évêque a contacté ACN.

En réponse à cet appel, ACN va envoyer une aide d’urgence pour permettre au diocèse d’Hyderabad de fournir une assistance immédiate à plus de 5.000 familles sous la forme de colis alimentaires pendant un mois, d’argent liquide pour soutenir les familles les plus vulnérables, de dispensaires mobiles, d’abris temporaires et même de produits de base – mais essentiels – tels que des moustiquaires et des répulsifs. Les églises et les infrastructures communautaires endommagées doivent être réparées pour abriter les victimes des inondations. À la demande de Mgr Shukardin, ACN allouera 200.000 euros à ce projet d’aide d’urgence.

Inondation de l'église au Pakistan
Eau de pluie à l’intérieur d’une église à Nawabshah, au Pakistan.

30.000 euros supplémentaires iront au diocèse de Karachi qui a réagi en fournissant 310 colis de nourriture et d’ustensiles de cuisine comportant des aliments de base, du matériel de cuisine et des produits de nettoyage essentiels, afin d’aider les familles locales dont les maisons ont été détruites ou rendues inhabitables.

« Les inondations dans tout le Pakistan ont causé une vague de morts et de destructions qui continue de faire des victimes et de dévaster le pays. Des hauteurs de l’Himalaya aux rives de la mer d’Arabie, les inondations provoquées par les fortes pluies continuent de faire des ravages, détruisant les moyens de subsistance et balayant des villages entiers, semant la mort et la misère sur leur passage », explique Mgr Benny Travis, archevêque du diocèse de Karachi, dans un message adressé à ACN.

« Les gens vivent à la belle étoile, leurs maisons sont endommagées, les inondations ont coupé les routes, et les chaînes d’approvisionnement en produits de base sont gravement perturbées. Le risque d’apparition de maladies est imminent en raison de la stagnation de l’eau et de la prévision de nouvelles pluies».

Avec cette aide, ACN répond également à la demande du pape François qui a appelé la communauté internationale à répondre rapidement à la situation au Pakistan, en assurant la population locale de sa solidarité et de ses prières.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Mgr Samson Shukardin, président de la Conférence épiscopale du Pakistan, s’est félicité de la décision de la Cour suprême de...
ACN fournit une aide d'urgence pour l'assistance médicale et humanitaire aux familles touchées. Les chrétiens résidant en Cisjordanie et...
Dix ans après le début de la guerre en Ukraine, la fondation ACN consacrera sa campagne de Carême 2024 à soutenir...