ACN accorde une aide financière alors que la guerre s’étend en Ukraine

La fondation Aid to the Church in Need (ACN) accorde 1 million d’euros à titre d’aide d’urgence immédiate pour soutenir le travail de l’Église en Ukraine.

« Ce que nous voulions tous éviter est arrivé : l’Ukraine est en état de guerre. Dans le passé, en Ukraine, ACN a soutenu l’Église et elle ne l’abandonnera pas en cette période très critique et difficile », a déclaré Thomas Heine-Geldern, président exécutif d’ACN.

Au petit matin, ce jeudi 24 février, le gouvernement russe a officiellement ordonné le déploiement de forces russes dans les régions de Louhansk et de Donetsk en Ukraine, et a lancé une vaste opération militaire sur le territoire ukrainien. Les séparatistes pro-russes ont par la suite signalé la prise de petites villes dans l’est de l’Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé que la loi martiale était imposée dans tout le pays.

Compte tenu de l’aggravation de la crise, ACN s’engage à soutenir par une aide d’urgence, les 4.879 prêtres et religieux et les 1.350 religieuses d’Ukraine, afin de leur permettre de poursuivre leurs activités pastorales et sociales. En outre, la fondation pontificale fournira une aide d’urgence aux quatre exarchats gréco-catholiques et aux deux diocèses latins de l’est de l’Ukraine, couvrant Kharkiv, Zaporijia, Donetsk, Odessa et Crimée.

« En particulier maintenant, ACN doit assurer la présence de prêtres, de religieuses et de religieux après de leur peuple, dans les paroisses, auprès des réfugiés, dans les orphelinats et les foyers pour mères célibataires ou personnes âgées, lesquels devront relever le défi de survivre dans un contexte de coûts croissants en raison de la guerre », a déclaré Thomas Heine-Geldern.

Mgr Pavlo Honcharuk, évêque de Kharkiv, l’un des diocèses de l’est de l’Ukraine que ACN soutiendra, a déclaré : « La situation s’aggrave de jour en jour. Nous vivons désormais son évolution d’heure en heure. Les prix augmentent, en particulier pour les biens de première nécessité. La situation dans le diocèse est très difficile. Le nombre de fidèles a diminué et ceux qui restent, malheureusement, n’ont pas les moyens d’entretenir les paroisses ou de soutenir les prêtres. Ils viennent eux-mêmes demander de l’aide aux prêtres et aux sœurs ».

Avec cette aide d’urgence, ACN soutiendra les 57 prêtres et les 54 religieux et religieuses qui travaillent dans le diocèse afin qu’ils puissent subvenir à leurs besoins quotidiens – gaz, éclairage, eau, carburant et nourriture – et aider ceux qui n’ont rien.

La situation financière du pays s’est détériorée depuis le début de la guerre, il y a huit ans. Mais depuis le début de la crise en janvier, la monnaie nationale, la Hryvna, a été régulièrement dévaluée et a continué de s’effondrer après la reconnaissance par la Russie des deux régions séparatistes dirigées par des séparatistes pro-russes.

« Ce conflit est aussi une guerre psychologique. Les gens ont besoin de consolation, de force et de soutien. L’aide d’urgence immédiate accordée par ACN, en plus de son soutien habituel, renforcera l’Église catholique en Ukraine dans son engagement à rester sur le terrain et à continuer de servir ses ouailles en dépit de la guerre militaire et économique ».

« Nous tenons à vous assurer de nos prières pour le peuple ukrainien afin que, grâce à l’intercession de Notre-Dame de la Paix, la douleur de nouvelles violences et de pertes en vies humaines lui soit épargnée », a déclaré Thomas Heine-Geldern, président exécutif d’ACN.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le P. Youssef Nasr, parle des défis auxquels sont confrontées les écoles catholiques au Liban en raison de la grave crise économique...
Les prêtres catholiques arrêtés par la milice russe ont assuré des soins pastoraux et sont restés dans les territoires occupés par la Russie...
"Somos una Iglesia muy pequeñita, pero pequeñita no significa muerta o insignificante"...