143,7 millions d’euros de dons pour aider les chrétiens en détresse dans 138 pays en 2023

ACN a présenté son rapport financier 2023, qui reflète à nouveau la générosité de ses bienfaiteurs à travers le monde pour aider les chrétiens persécutés et l’Église en détresse. L’Ukraine, la Syrie et le Liban ont été les plus grands bénéficiaires des aides en 2023, et l’Afrique est le continent qui a reçu le plus de soutien.

La fondation pontificale internationale Aid to the Church in Need (ACN) a maintenu son niveau de revenus des années précédentes, avec 143,7 millions d’euros de dons et de legs reçus en 2023. Avec cette somme à laquelle s’ajoutent 800.000 euros de réserves des années précédentes, elle a pu financer des activités à hauteur de 144,5 millions d’euros.

La générosité des quelque 360 000 bienfaiteurs de la fondation répartis dans plus de 23 pays à travers le monde a rendu ce soutien possible. ACN ne reçoit aucune aide des États ou d’autres organismes ecclésiaux.

Regina Lynch, présidente exécutive d'ACN International
Regina Lynch, présidente exécutive d’ACN International

Dans un message adressé aux donateurs, Regina Lynch, présidente exécutive d’ACN International, déclare : « Une fois de plus, les chiffres de cette année reflètent un véritable miracle. La logique humaine veut qu’il ne soit pas possible de promettre de l’aide lorsque les fonds ne sont pas encore disponibles, mais parce que nous croyons en la Providence divine, nous le faisons avec succès depuis 1947. Ce bilan annuel est donc avant tout l’occasion de rendre grâce à Dieu. »

81,3% de ces fonds ont été consacrés aux dépenses liées à la mission. Sur ce montant, 85,9% sont allés à des projets concrets dans 138 pays, ce qui a permis à ACN de soutenir 5573 des 7689 demandes de projets reçues du monde entier. Les 14,1 % restants, soit 16,6 millions, ont été utilisés pour l’information, l’évangélisation et la défense des chrétiens persécutés, avec notamment la publication de littérature religieuse et des campagnes de prière et de défense des droits et des intérêts des chrétiens persécutés et dans le besoin. Les dépenses administratives ont représenté 7,3 % des dépenses totales, tandis que les dépenses liées aux frais de publicité se sont élevées à 11,4 %.

Une aide de portée mondiale

En 2023, pour la deuxième année consécutive, le plus grand bénéficiaire de l’aide d’ACN a été l’Ukraine avec 7,5 millions d’euros, à un moment où l’Église catholique ukrainienne tente de guérir les blessures spirituelles et psychologiques des personnes traumatisées par la guerre et continue, dans cette situation difficile, à accompagner ceux qui souffrent en raison du conflit en cours. La Syrie vient ensuite, avec 7,4 millions d’euros, suivie par le Liban, avec 6,9 millions. Dans ces deux pays, la population chrétienne est encore aux prises avec les effets d’une crise économique paralysante et, dans le cas de la Syrie, d’une longue guerre civile et du terrible tremblement de terre de 2023.

Au niveau régional, l’Afrique est la région qui a reçu le plus de soutien, avec près d’un tiers des ressources allouées aux projets (31,4 %). Parmi les principaux pays bénéficiaires de cette région figurent la République démocratique du Congo, le Nigeria et le Burkina Faso. « L’Afrique abrite environ un catholique sur cinq, un prêtre sur huit, une religieuse sur sept et près d’un tiers des séminaristes du monde. En outre, la propagation du terrorisme et de l’extrémisme islamique dans certains pays, en particulier dans la région du Sahel, est une source de grande souffrance et de douleur pour les chrétiens de ce continent », explique Mme Lynch.

115 bicyclettes pour les catéchistes du diocèse de Mpika, Zambie
115 bicyclettes pour les catéchistes du diocèse de Mpika, Zambie

Le Proche-Orient, avec 19,1 % de l’aide, est la deuxième région la plus soutenue. 61% des fonds envoyés en Syrie ont été consacrés à l’aide d’urgence, notamment pour pourvoir à l’alimentation et au logement, à l’assistance médicale et à l’octroi de microcrédits aux petites entreprises. Au Liban, les fonds dédiés à l’aide d’urgence ont représenté 47% du total et ont principalement servi à assurer le fonctionnement des écoles chrétiennes. Un montant considérable a aussi été alloué pour l’alimentation, le logement et les soins médicaux.

Par ailleurs, 17,3 % des fonds sont allés à l’Asie-Océanie, en particulier à l’Inde, qui est également le pays où ACN offre le plus grand nombre de bourses aux prêtres et aux religieux. L’Europe et l’Amérique latine ont reçu respectivement 15,4 % et 15,3 % de l’aide totale. Les 1,5 % restants sont allés à d’autres régions.

Près de 6 000 projets financés

La fondation a soutenu 40 767 prêtres avec près de 1,75 million d’offrandes de messe. Statistiquement, cela signifie qu’un prêtre sur dix dans le monde a été soutenu par ACN et que toutes les 18 secondes, une messe a été célébrée quelque part dans le monde aux intentions des bienfaiteurs de la fondation.

En outre, ACN a soutenu la formation de près de 11 000 séminaristes en 2023, ce qui représente un séminariste sur 10 dans le monde. La majorité d’entre eux se trouvaient en Afrique (5 793), qui abrite le plus grand nombre de vocations sacerdotales dans le monde, suivie par l’Amérique latine avec 2 103 séminaristes, l’Asie avec 1 996, et l’Europe avec 1 099, dont 600 en Ukraine.

Le soutien à la formation des prêtres, des religieux et des laïcs a représenté 26,7 % de l’aide totale, tandis que les offrandes de messes pour les prêtres et les aides d’existence pour les religieuses se sont élevés à 21,6 %.

Programme de microcrédit pour les chrétiens vulnérables à Damas, Syrie
Programme de microcrédit pour les chrétiens vulnérables à Damas, Syrie

En raison des coûts élevés des projets de construction, ce type d’aide a de nouveau occupé la première place, avec un peu plus d’un quart des aides accordées (26,8 %). En 2023, près de 1000 projets de construction ont été réalisés, dont un tiers concernait des églises et des chapelles. Nous avons également soutenu la construction et la rénovation de monastères, de séminaires, de presbytères et de centres pastoraux. Avec 36,2 % du total des dépenses de construction, l’Afrique occupe la première place.

ACN a également consacré 10,4 % de son aide aux moyens de transport, en fournissant 1 041 véhicules pour faciliter la tâche des agents pastoraux dans l’accomplissement de leurs missions. Cela comprenait 515 voitures – dont plus de 10 % en Ukraine – 340 motos, 175 bicyclettes, six bus et cinq bateaux, ainsi que 21 projets de réparation de véhicules.

L’aide d’urgence représentait environ 11 %. En 2023, ce type d’aide est allé à plus de pays que jamais auparavant, par exemple en Terre sainte, où le récent conflit a eu de graves répercussions sur la population chrétienne.

En ce qui concerne l’avenir, Mme Lynch explique : « En 2024, nous nous concentrons de plus en plus sur la nécessité d’un soutien et d’un accompagnement pastoral des personnes traumatisées à la suite de guerres ou de persécutions terroristes. Nous souhaitons renforcer notre assistance dans ce domaine. »

« Nous souhaitons également intensifier notre aide dans la région du Sahel, où le terrorisme djihadiste se répand et où les chrétiens sont de plus en plus victimes de la violence », conclut-elle.

 

Par Maria Lozano.

Our Task Areas
Our Regional Activities
Press contact

Latest News

Le Cardinal Pierbattista Pizzaballa, patriarche latin de Jérusalem, a rencontré une délégation de Aid to the Church in...
L'Église catholique en Biélorussie s'engage très activement dans la pastorale de la jeunesse. Chaque semaine, des centaines d'enfants...
Le 4 juin dernier, le Bharatiya Janata Party, ou Parti du Peuple Indien (BJP) a remporté pour la...