Menu
Menu

Amérique latine

En 2019, l’Amérique latine a été un continent très agité. Au Brésil, au Chili, au Venezuela, en Colombie, en Équateur, en Bolivie, en Argentine et au Nicaragua, les populations ont manifesté contre la violence, la corruption, la mauvaise gestion et l’exploitation. Elles ont réclamé l’égalité sociale et le respect des droits fondamentaux de l’homme. Dans cette situation d’agitation croissante et d’instabilité des gouvernements et des institutions, l’Église est pour beaucoup de gens l’unique source de soutien. Car l’Amérique latine demeure avec près de 500 millions de catholiques et malgré l’influence toujours plus grande des sectes, la partie du monde comptant le plus de chrétiens. ACN aide l’Église à réduire la misère et à donner de l’espoir aux croyants.

La plupart des problèmes en Amérique latine sont d’origine locale. En règle générale, seules les élites, les grandes sociétés et les investisseurs étrangers profitent des richesses du sous-sol, comme par exemple le pétrole ou le lithium. La pauvreté est galopante. Plus de 30% des Latino-américains vivent en dessous du seuil de pauvreté et la population rurale se sent particulièrement délaissée. L’Église souffre elle aussi de ce contexte catastrophique. Nous avons ainsi reçu pour l’année visée par ce rapport, 1 307 requêtes en provenance du sous-continent américain, venant pour la plupart du Venezuela et du Brésil.

Nous avons ainsi reçu pour l’année visée par ce rapport, 1 307 requêtes en provenance du sous-continent américain.
Nous avons ainsi reçu pour l’année visée par ce rapport, 1 307 requêtes en provenance du sous-continent américain.

En 2019, notre volume de financement pour l’Amérique latine était de 9,94 millions d’euros. Cette aide ne peut naturellement pas résoudre les problèmes politiques et sociaux sur le continent. Mais elle peut atténuer les besoins de l’Église et redonner de l’espoir aux croyants.

13,1 % de la totalité de notre budget a été consacré en 2019 à l’Amérique latine.

Qu’il s’agisse de notre subvention pour la formation des prêtres et des religieux, des aides à la construction et à la subsistance, des livres religieux ou des nouveaux véhicules – avec chaque projet d’aide, les églises locales consolident la force de la foi dans leurs paroisses et donc aussi le courage des croyants pour faire face aux difficultés de la vie.