Menu
Menu

Haïti en 2017

Number of projects in 2018
J
0
Project
applications
K
0
Funded
projects
Type of projects in 2018
Head of Section

Haïti est le pays le plus pauvre du monde en dehors de l’Afrique. Depuis le tremblement de terre dévastateur en 2010 et l’ouragan Mathieu en 2016, la détresse est très grande dans ce pays des Antilles situé sur la même île que la République dominicaine. L’Église est souvent le seul espoir qui reste à la population.

C’est pourquoi Haïti compte parmi les pays que nous finançons le plus en Amérique latine. En 2017, ACN y a apporté son soutien aux Églises locales avec 83 projets et un budget global de 1,1 millions d’euros. Dans les années à venir, nous continuerons d’apporter notre aide à Haïti.

Une soeur de la paroisse de Bainet distribue a des enfants des cartes qui ont ete ecrites et envoyees de France par des donateurs de l’ACN.
Une soeur de la paroisse de Bainet distribue a des enfants des cartes qui ont ete ecrites et envoyees de France par des donateurs de l’ACN.

Outre les projets urgents de construction et de reconstruction, notre aide en Haiti pour l’annee 2017 s’est concentree sur le renforcement et l’assistance aux collaborateurs pastoraux ainsi que sur les offrandes de messe comme aide de subsistance pour les pretres de diocese. Dans les contrees eloignees, nous avons pu aider de nombreuses paroisses en financant des vehicules et des systemes solaires car le manque d’infrastructures sur le plan de la mobilite et de l’energie constitue encore l’un des problemes majeurs sur cette ile ravagee par les catastrophes naturelles.

Pour l’eglise de la paroisse de Dumont au Sud-Ouest de Haiti, nous avons finance un systeme solaire qui est momentanement la seule source d’energie dans un perimetre de plusieurs kilometres.
Pour l’eglise de la paroisse de Dumont au Sud-Ouest de Haiti, nous avons finance un systeme solaire qui est momentanement la seule source d’energie dans un perimetre de plusieurs kilometres.

« En Haïti, les paroisses sont souvent les seuls points de contact pour la population en difficulté. »

On ne peut prendre conscience de l’importance de l’Eglise en Haiti que lorsqu’on a vecu sur place quelques temps. Particulierement a la campagne et dans les peripheries des villes, le pretre est souvent la seule personne a laquelle peuvent s’adresser les fideles qui cherchent de l’aide. Dans de telles circonstances, on ne peut pas separer l’aspect pastoral de la dimension sociale.

La chapelle de la curie diocesaine de Les Cayes dont le toit a ete detruit par l’ouragan Mathieu.
La chapelle de la curie diocesaine de Les Cayes dont le toit a ete detruit par l’ouragan Mathieu.

Un eveque nous a dit lors de la visite d’ACN en Haiti : ≪ Si un incendie se declare quelque part dans le diocese, c’est l’eveque qui l’apprend en premier et qui en informe ensuite la mairie. ≫ De fait, les paroisses sont mieux reliees entre elles que ne le sont les differentes administrations publiques.

Des fideles avant la messe dans l’eglise nouvellement construite de la paroisse de Notre Dame des Douleurs a Lombard.
Des fideles avant la messe dans l’eglise nouvellement construite de la paroisse de Notre Dame des Douleurs a Lombard.

Et malgre la grande detresse, les communautes catholiques continuent de grandir. Chacun des dix dioceses du pays fonde chaque annee de deux a quatre nouvelles paroisses. Mais celles-ci mettent les pretres face a de grands defis. Bien souvent, il n’y a ni eglise ni presbytere. La Sainte Messe est celebree en plein air dans de tres modestes conditions.