Menu
Menu

Philippines en 2018

Nombre de projets 2018
J
87
Project
applications
K
78
Funded
projects
Type de projets 2018
Responsable de projets

L’histoire de l’Église catholique aux Philippines remonte à 400 ans. Aujourd’hui, 80 % de la population est de confession catholique. Mais les relations entre l’Église et le président Rodrigo Duterte continuent d’être tendues, entre autres parce qu’il a déjà fait exécuter sans procès des milliers de personnes accusées d’être des criminels de la drogue. Outre les problèmes liés au trafic de drogue, les inégalités sociales et le matérialisme croissant se font ressentir partout sur l’archipel. ACN aide avant tout les diocèses les plus pauvres à pouvoir maintenir les structures nécessaires. Un autre point fort de notre aide est le financement de l’accompagnement pastoral, notamment pour les réfugiés sur l’île de Mindanao.

L’archipel de Mindanao sur laquelle vit un nombre relativement important de musulmans, tient une place particulière au sein de l’archipel philippin. Des groupes terroristes islamistes veulent y établir un Etat islamiste. En mai 2017, plusieurs centaines de combattants islamistes ont totalement détruit la ville de Marawi en tuant des gens et en prenant des otages.

A refugee child in a Christian refugee camp after the terrible siege of Marawi.
Un enfant refugié au village chrétien de réfugiés après le terrible siège de Marawi.

Ceux qui ont pu échapper à ce bain de sang, ont fui les terroristes de peur de mourir. ACN a immédiatement apporte une aide d’urgence aux refugies. A présent, il s’agit surtout d’accompagner les personnes traumatisées à la fois spirituellement et thérapeutiquement. ACN a ainsi soutenu en 2018 un projet d’accompagnement pour 200 hommes, femmes et enfants qui avaient été emprisonnes pendant des mois et avaient subi des tortures à la fois physiques et morales. On comptait aussi parmi ces personnes des femmes et des fillettes victimes de viols. Les chrétiens comme les musulmans bénéficient de cet accompagnement.

In the “Youth for Peace” project, Christian and Muslim students visit refugee camps.
Projet ≪ Youth for Peace ≫, dans le cadre duquel des étudiants chrétiens et musulmans se rendent dans les camps de réfugiés

Les étudiants promeuvent le dialogue entre les chrétiens et les musulmans.

Le massacre perpétré sur l’ile de Mindanao a suscité une autre initiative qui est également soutenue par ACN. Il s’agit du projet ≪ Youth for Peace ≫, dans le cadre duquel des étudiants chrétiens et musulmans se rendent dans les camps de réfugiés ou vivent maintenant des milliers de personnes qui ont fui la ville de Marawi. Les étudiants aident les réfugiés indépendamment de leur religion et sont la preuve vivante qu’une coexistence pacifique est possible même après les évènements tragiques de 2017. Pour l’évêque local de Marawi, Edwin de la Pena y Angot, le dialogue et la reconstruction d’une vie commune pacifique entre chrétiens et musulmans sont une priorité absolue. ACN va continuer à le soutenir dans ses initiatives pour la paix et la réconciliation.