Menu
Menu

Bangladesh en 2018

Nombre de projets 2018
J
47
Project
applications
K
32
Funded
projects
Type de projets 2018
Responsable de projets

Malgré une croissance économique réjouissante, la majorité des quelque 163 millions d’habitants souffre encore de la pauvreté, aggravée par les catastrophes naturelles. Celles-ci font que la population perd toujours plus ses moyens de subsistance et se déplace massivement vers les zones urbaines. Le suivi pastoral des nouveaux arrivants dans les villes mais aussi les discriminations constituent d’importants défis pour l’Église locale. ACN s’implique ici dans de nombreux projets, en particulier dans la pastorale des familles et des jeunes.

Au Bangladesh, près de 90 % de la population est musulmane. Le deuxième groupe en importance est constitué par les hindous. Les chrétiens ne sont que 600 000, dont 380 000 catholiques. Cependant l’Eglise catholique joue ici un rôle important dans les domaines de l’éducation et de la santé. Chaque année, 100 000 écoliers fréquentent les écoles catholiques, la majorité d’entre eux étant de confession musulmane. Cependant, les chrétiens du Bangladesh font souvent l’objet de discrimination de la part des musulmans. Non seulement en raison de leur foi, mais aussi à cause de leur origine ethnique, car bon nombre d’entre eux sont d’origine indigène.

» L’Église est souvent la seule institution qui défend les minorités. «

L’Eglise est souvent la seule institution qui défende les droits des minorités et la libre pratique de la foi. ACN soutient l’Eglise locale dans cette action et finance de manière accrue l’accompagnement pastoral des familles et de la jeunesse, permettant ainsi à la foi de s’épanouir dans un contexte difficile. Parmi les autres projets soutenus, on compte aussi les offrandes de messe, l’acquisition de véhicules ainsi que la construction d’édifices religieux qui sont le ≪ cœur ≫ des paroisses chrétiennes.

In Glasnogar, pupils help build a chapel for the Marist Brothers of Bangladesh.
Des écoliers participent à la construction d’une chapelle des frères maristes à Glasnogar au Bangladesh.

Des droits limités pour les chrétiens.

Selon la constitution du pays, les minorités ethniques et religieuses n’ont que des droits limités. Ainsi, de nombreux chrétiens subissent des discriminations quand ils cherchent du travail ou bien sont victimes de la spoliation de leurs terres. Malheureusement, la discrimination a l’encontre des élèves chrétiens est également courante dans les écoles publiques.