Menu
Menu

Mozambique en 2018

Nombre de projets 2018
J
63
Project
applications
K
35
Funded
projects
Type de projets 2018
Responsable de projets

Situé dans le sudest de l’Afrique, le Mozambique se classe dixième parmi les pays les plus pauvres du monde. Le pays souffre encore aujourd’hui des suites de la guerre civile qui a fait rage entre 1977 et 1992. Viennent s’ajouter à cela de graves catastrophes naturelles qui augmentent encore les difficultés de la population. Environ un tiers des quelque 29 millions d’habitants sont catholiques, et près de 18 % sont musulmans. Ce sont surtout les chrétiens qui sont touchés par la violence croissante des islamistes dans le pays. ACN aide l’Eglise au Mozambique en finançant des projets de formation, des projets de construction et en fournissant des aides de subsistance.

» Les djihadistes utilisent les jeunes pour leurs attentats. «

Comme dans de nombreux pays africains, un islam radical se propage de plus en plus. Ainsi près de 100 personnes ont été tuées dans la province nord-est de Cabo Delgado. La mobilité est fortement réduite à cause des postes de police, ce qui crée une difficulté supplémentaire pour l’Eglise. Les catéchistes ne sont pas toujours autorisés a pouvoir se rendre à leur formation même lorsqu’ils sont munis d’une attestation épiscopale.

Ces problèmes sont dus à un groupe qui agit sous le nom de ≪ Al Shabaab ≫ dans le nord du pays depuis 2017 et qui poursuit des objectifs djihadistes. Les extrémistes recrutent des adolescents en leur faisant miroiter des emplois ou des bourses et les utilisent pour perpétrer des attentats. En outre, l’abandon de l’école, les mariages précoces, la destruction des valeurs traditionnelles et le déracinement des familles à cause de la guerre civile font que la jeunesse n’a souvent plus aucune perspective d’avenir.

ACN aide l’Eglise à redonner aux gens et en particulier aux jeunes, une stabilité et une confiance en eux. Par exemple, dans le diocèse de Pemba dans le nord du pays, l’église Notre-Dame de Namuno, construite il y a 100 ans par les premiers missionnaires, est en cours de rénovation grâce à notre soutien. Nous contribuons à d’autres projets en accordant des aides à la formation et des aides de subsistance pour les prêtres et les religieuses.