Menu
Menu

Cameroun en 2018

Nombre de projets 2018
J
188
Project
applications
K
96
Funded
projects
Type de projets 2018
Responsable de projets

Longtemps, le Cameroun a été considéré comme un pays relativement stable au milieu d’états en crise. Cependant, avec ses 24 millions d’habitants, ce pays est de plus en plus confronté à des conflits politiques et sociaux. Avec une proportion de 38 %, l’Église catholique y est fortement représentée. Mais elle est dépendante d’une aide extérieure pour pouvoir faire face à la montée des défis. Le Cameroun fait partie des pays d’Afrique qui sont le plus soutenus par ACN.

L’ancienne colonie allemande est actuellement marquée par le conflit entre les populations anglophone et francophone. Ce qui a commencé en 2016 par des marches de protestation contre la marginalisation de la langue et de la culture anglaises par le gouvernement central francophone, s’est transformé entre-temps en conflit armé causant la fuite ou la mort de nombreuses personnes. L’Eglise est elle aussi victime de la situation. En 2018, deux prêtres catholiques ainsi qu’un séminariste ont été tués dans les régions concernées. Des prêtres sont régulièrement attaqués ou enlevés.

There is a lack of human resources in many places.
En maints endroits, les ressources humaines manquent.

» L’Église essaie de maintenir le dialogue entre les parties impliquées dans le conflit. «

L’Eglise locale s’engage cependant avec ferveur pour une réconciliation entre les parties au conflit et tente infatigablement de renouer le dialogue. Mais en maints endroits, les ressources humaines manquent. En soutenant les vocations et une bonne formation des candidats au sacerdoce, l’Eglise s’efforce de répondre aux exigences croissantes. Mais l’Eglise locale peut difficilement financer, seule, les couts de la formation. ACN entretient donc un contact étroit avec les évêques et prêtres pour améliorer la situation de la formation par des aides supplémentaires et alléger ainsi la charge financière de l’Eglise locale.